Les bains nordiques, un art de vivre !

1007
crédits photos : David Rawsome

Le complexe de bains nordiques, situé au pied des pentes du Mont-Édouard, a été inauguré en décembre 2007. Il faisait partie d’une vision d’aménagement qui bonifiait l’offre de service du Centre de villégiature Au pied d’Édouard pour sa clientèle de plein air.

Lynn Mercure, propriétaire, raconte : « Nous voulions créer un espace de loisirs novateur, en lien avec la santé et le bien-être. Nous avons été les premiers dans la région à installer un Spa nordique. » Avec Doris, son conjoint, ils ont visité plusieurs complexes de Spas en Europe et au Canada, avant de démarrer leur projet.

Les bains nordiques, un concept encore méconnu

L’expérience se vit en trois étapes : chaud/froid/repos. Dans un premier temps, le corps doit se réchauffer au maximum dans le hammam ou un sauna, pour ensuite séjourner rapidement dans le bain d’eau froide. Il secrète alors de l’adrénaline qui va ensuite se transformer en endorphine durant les moments de détente dans l’aire de repos. Cette culture nous vient des pays scandinaves. C’est un art de vivre qui favorise le développement d’un système immunitaire puissant.

Un voyage de détente tout en culture

Le couple tenait à offrir un voyage de détente inspiré de diverses cultures. Avec le hammam, qui signifie chaleur en arabe, le visiteur profite d’une chaleur avec 100% d’humidité, agrémentée d’odeur d’eucalyptus qui nettoie les voies respiratoires. Le sauna, pour sa part, rappelle les territoires scandinaves. « Nous avons d’abord construit un sauna infra-rouge irradiant une chaleur continue qui agit profondément sur les muscles. On peut y demeurer plus longtemps et l’effet relaxant dilate les fibres musculaires », nous informe Lynn. Un deuxième sauna plus traditionnel, avec les pierres chaudes, a été ajouté lors de l’agrandissement en 2010.

Quant à elle, la yourte de détente nous transporte en Mongolie, les bains à remous nous rappellent notre côté nord américain et la grotte des Demoiselles nous fait faire un bond dans la préhistoire.

Édouard-les-Bains inspiré de la région des Cévennes

C’est dans une petite station thermale des Cévennes, Bagnols-les Bains, que Lynn Mercure trouvera le nom de son entreprise. C’est également en allant visiter des grottes de l’arrière pays de Florac que l’idée a germé de construire une telle aire de repos. « J’ai toujours aimé les grottes, c’est comme un cocon qui calme ! »

Inspiré des grottes de Lascaux, l’artiste baieriverain Giuseppe Benedetto réalisa à mains levées les fresques de la grotte des Demoiselles, dans laquelle on y retrouve une magnifique géode d’améthyste et des lumières «black light» pour le repos des yeux!

Service de massothérapie, soins Docteur Fish, cabine Témaskal et bassin d’entraînement

En plus des bains nordiques, les visiteurs ont accès à un service complet de massothérapie, un secteur qui se développe de plus en plus avec l’aide de sept massothérapeutes professionnels. D’autres services sont offerts, comme des soins exfoliants Docteur Fish et une cabine témaskal 3 en 1 (thermothérapie, luminothérapie, aromathérapie), idéale pour les femmes enceintes, les personnes âgées ou pour contrer la dépression saisonnière. Durant la période estivale, un bassin d’entraînement pour la natation est disponible. Il est constitué d’une ceinture élastique avec ancrage fixe, qui s’ajuste selon l’intensité désirée. C’est écologique puisque aucun moteur ne l’actionne.

Des pionniers visionnaires

Étant les premiers dans la région et n’ayant pas accès aux conseils de spécialistes, c’est souvent à coup d’essais et d’erreurs que Doris Duchesne et Lynn Mercure ont développé leurs installations. La maintenance d’un tel complexe demande sans cesse de la débrouillardise, et que ce soit en électricité, en plomberie, en mécanique, en menuiserie, il y a beaucoup à gérer!

Une entreprise qui fait rayonner L’Anse

« C’est notre bébé, on prend cela à cœur. On veut que ce soit une expérience WOW dont les gens vont se souvenir. On a sûrement contribué à faire connaître L’Anse-Saint-Jean, puisque plusieurs visiteurs viennent ici pour les bains nordiques ! », s’exclame Lynn Mercure.