Le Camp de base : nouvelle entreprise d’hébergement à L’Anse-Saint-Jean

11037
Synthia Regele, Pierre Lévesque, Josué Simard et Daniel Capistran devant le Camp de base. (absents sur la photo : Fabrice Tremblay et Alexandre Bouchard)

Le rachat de l’Auberge du Mont-Édouard, au coin des routes à L’Anse-Saint-Jean, aura été un projet de longue haleine. Plusieurs années auront en effet été nécessaires avant d’aboutir à la création d’un groupe de 6 partenaires à parts égales, avec des idéaux somme toute bien campés autour d’une même vision, celle d’un lieu d’hébergement convivial et abordable.

« Chacun des partenaires apporte ses talents, explique Synthia Regelé. En tant que directrice générale, je me vois un peu comme un chef d’orchestre, à la coordination de ce beau projet où chacun pourra développer des forces variées et complémentaires. Daniel Capistran se charge du volet récréotouristique, trouver de nouveaux créneaux et développer des partenariats. Fabrice Tremblay s’occupe du site Web, du marketing et de la mise en place du système de réservations. Alexandre Bouchard, ingénieur, participe au projet à titre d’investisseur. Pierre Lévesque, avec ses produits fumés et son entreprise Füm Füm qui déménage ici, vient alimenter la carte du restaurant. Enfin, Josué Simard, employé polyvalent aux multiples talents, travaillera sur le terrain à la réalisation de ce magnifique projet. »

Le Camp de base, c’est donc une auberge avec 9 chambres et un dortoir de 6 lits, offrant la possibilité de coucher 32 personnes. La priorité actuelle sera de continuer à assurer l’hébergement, d’être ouvert pour la restauration et le service de bar le plus rapidement possible. Mais l’objectif, c’est aussi de créer un lieu rassembleur à l’entrée du village, avec éventuellement une terrasse intime en arrière, donnant sur la rivière.

« Une Auberge à notre image, comme on aime être accueilli quand on voyage. On a tous de jeunes familles, alors on veut que ce soit familial, abordable et que les gens s’y sentent comme chez eux ! précise Daniel Capistran. Mais ce ne sera pas juste une Auberge avec un service de restauration et de bar. Des aménagements sont prévus à moyen terme, des tables à pique-nique, plus de verdure, des arbres fruitiers, un jardin. Transformer l’idée que tout le monde a du motel et créer un lieu plus chaleureux que les gens s’approprient aussi … un lieu de rencontre ! »

Pierre Lévesque imagine que ce Camp de base va modifier le coin des routes, à l’image du dynamisme touristique observé depuis quelques années. « Les produits Füm Füm seront transformés ici et on pourra également se les procurer. La carte va tourner autour de ça, on veut offrir aussi des produits du sud, des tacos, des tapas, une touche différente en développant d’autres goûts, avec un peu d’exotisme. Enfin, c’est important pour nous de répondre à la demande des gens. Écouter avant de trop foncer dans nos idées, s’adapter à la demande, tout en prenant le pouls de notre nouvelle équipe, que chacun s’y retrouve ! »

Pour conclure, Synthia précise que l’équipe veut travailler avec les gens qui sont déjà en place, valoriser les partenaires nombreux et de qualité qui existent. « Notre priorité sera aussi que les gens du Bas-Saguenay se réapproprient l’endroit, – qu’ils aient une place où prendre une petite bière, louer une salle pour des événements ou des partys, ou simplement écouter un match de hockey, – tout en proposant des prix abordables. Ça fait partie de notre mission ! »

L’ouverture officielle est prévue pour le 1er décembre. La population est bien sûr conviée en grand nombre !

Actuellement, des travaux pour rénover la cuisine, le bar et le dortoir sont prévus. Il va y avoir également des améliorations extérieures en novembre : embellir et augmenter l’efficacité énergétique en changeant les portes et fenêtres, remettre de l’isolation sur le toit, et refaire les couleurs de la façade !

Pour rejoindre Le Camp de base, composez le 418 272-3359.