Des commerces de plus en plus verts

98

Durant les deux fins de semaine du marché public de Rivière-Éternité, la nouvelle cantine permettait d’y déguster, entre autres, de délicieux wraps au poulet. Mais ce qui a attiré l’attention du comité vert de L’Anse, c’est l’effort de récupération. De chaque côté de la jolie roulotte se trouvent des bacs, bien identifiés : ‘’récupération’’ et ‘’poubelle’’. Dolande Fortin, conseillère, précise d’ailleurs que la municipalité a commandé 8 de ces bacs doubles, appelés ilots récup-poubelle, qui ont été placés dans des endroits publics. De plus, deux bacs de récupération de canettes, fournis par Pepsi, permettent aux clients de trier efficacement leurs déchets.

Pour Sébastien Birot, le propriétaire du Café du Quai de L’Anse-Saint-Jean, il était hors de question d’utiliser du styromousse. « Au Café, les clients sont servis dans de la vraie vaisselle. Et pour ce qui est des repas à emporter, nous les mettons dans un sac de papier, la nourriture se trouve dans des boîtes de carton et les verres sont en carton aussi. Seuls les sandwiches sont dans un emballage plastifié. » Même avec une petite cuisine, le café du Quai gère facilement le lavage de la vaisselle.

« Nous compostons, et nos restes alimentaires vont aux cochons des Plateaux. Le Bistro et l’épicerie Amyro le font aussi, poursuit Sébastien. Toujours avec la même optique, on achète local : la viande de cerf, les pleurotes et les bleuets sont en provenance de Petit-Saguenay, nous servons des bières de la Chasse-pinte et des Brasseurs de L’Anse. Notre marketing est élaboré localement puisque notre menu a été conçu par Ève Breton-Roy de Terrain Vague. Enfin, nous soutenons la culture par des expositions d’artistes et d’artisans locaux. »

En revenant vers le village, l’enquête se poursuit à La Fringale, où la propriétaire, Josie Côté, mentionne que le restaurant est en train de passer aux verres en carton, les canettes sont récupérées, ainsi que tout le carton utilisé.

À l’Inter Marché de Petit-Saguenay, les verres sont en carton pour le café à emporter. Au Léz’Arts, les clients savourent le plaisir de manger dans de la vraie vaisselle; ils ont également deux composteurs et recyclent. L’été, la cuisine prépare ses menus avec des légumes achetés au Jardin de la montagne, donc bios, et les fines herbes proviennent de leur propre jardin. Ils utilisent les fruits de leur verger, les saucisses de cerf et les petites pousses des entreprises du rang St-Étienne. Une exposition permanente et une boutique valorisent nos artisans locaux au Léz’Arts.

Concernant les ilots récup-poubelle, placés à des endroits touristiques, Petit-Saguenay en a 12, alors qu’il n’y en a que 4 actuellement à L’Anse-Saint-Jean. L’été prochain, la municipalité compte bien en ajouter d’autres.

Cet article n’est pas complet et l’enquête va se poursuivre dans le prochain Trait d’Union. Vous êtes un commerce, vous avez des pratiques pour le recyclage, le compostage, l’utilisation de produits locaux? Communiquez avec le comité vert de L’Anse au 418 272-1128.