Des rénovations qui font du bien!

335

Le Centre communautaire récupère sa grande salle au sous-sol et rend accessible aux personnes à mobilité réduite tous ses locaux

C’est grâce à un investissement de plus de 500 000$ que la municipalité de L‘Anse-Saint-Jean a pu entreprendre ces rénovations d’envergure. Ainsi, elle récupère la grande salle au sous-sol qui servait à divers rassemblements de plus de 200 personnes avant l‘installation de la Maison familiale rurale du Fjord (M.F.R.).

Enfin, elle rend accessible aux personnes à mobilité réduite tous les locaux du centre communautaire, qu‘ils soient au sous-sol ou à l‘étage. Deux salles de bain seront aussi aménagées pour cette catégorie de clientèle. Dans la grande salle, une cuisine est en construction afin d‘offrir le service de repas lors de réceptions. Ces rénovations et améliorations du centre communautaire sont, en majeure partie, subventionnées par le programme de Réfection et construction des infrastructures municipales (RECIM) du Gouvernement du Québec pour un montant de 369 000$.

Le contrat a été attribué à la firme Unibec, le plus bas soumissionnaire conforme, pour un montant de 504 800$. Cette entreprise basée à Dolbeau-Mistassini, est donc une entreprise de la région. C‘est d‘ailleurs cette dernière qui a réalisé les travaux de rénovation de l‘école Du Vallon de Petit-Saguenay.

Il est bon de rappeler qu‘en 2012, la municipalité de L‘Anse-Saint-Jean a autorisé l‘installation de la M.F.R. dans le Centre communautaire La Petite École, afin d‘offrir à des jeunes, provenant de l‘ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et d‘autres régions du Québec, de venir étudier dans des programmes spécialisés selon une formule d‘alternance travail-étude. Lorsque ces étudiants choisissaient de venir à la M.F.R., ils étaient en résidence, et c‘est la raison pour laquelle des chambres avaient été aménagées dans l‘ancien gymnase du collège, qui servait alors de salle de rassemblement pour des réceptions, des projections de film ou des spectacles, depuis l‘ouverture du centre communautaire en 2007.

Vers 2015-2016, les commissions scolaires voulaient de plus en plus retenir leur clientèle pour avoir accès à leur subvention du ministère de l‘Éducation. Cette subvention est majoritairement basée sur le nombre d‘étudiants. Il était donc de plus en plus difficile d‘attirer des étudiants à la M.F.R. Devant cette diminution constante d‘étudiants, force était d‘admettre, de concert avec la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, qu‘il était préférable de fermer la M.F.R.

Cette rénovation d‘envergure, redonne donc à ce centre sa vocation première, celle d‘offrir au village un lieu de rassemblement, de le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite et, en même temps, de continuer d‘accueillir des organismes à vocation communautaire comme les Chevaliers de Colomb, le Cercle des fermières, l‘École de musique, la garderie, le local pour les familles, etc., tout en permettant à de jeunes entreprises en démarrage comme Minuit moins cinq, de prendre leur envol.

D‘ici l‘ouverture officielle, la coopérative Minuit moins cinq continue d‘avoir accès à son atelier, relocalisé temporairement dans la Rassembleuse et les fermières, quant à elles, peuvent aller monter les métiers ou tisser tout en respectant les mesures sanitaires et tout en ne dépassant pas le nombre de quatre personnes à la fois.