École de Saint-Félix – Mars 2017

159
La construction de quinzy, une montagne de neige dans laquelle nous creusons un trou.

Le plein air à l’école Saint-Félix par Marygile Laroche et Lucia Debeaupte

Tout d’abord, nous allons faire un survol de nos activités d’hiver :

-Quinzy

Présentement, nous construisons un quinzy; une montagne de neige dans laquelle nous creusons un trou. Cela ressemble beaucoup à un igloo. La classe de 3e cycle ira dormir à l’intérieur prochainement.

-Activité sommet

Le 17 mars prochain, la classe de 3e cycle fera une activité sommet en plein air avec l’école. Nous irons au lac Emmuraillé à l’Anse St-Jean. Les élèves dormiront soit dans un chalet rustique sans toilette ni électricité, mais avec du chauffage ou à la belle étoile. Nous allons préparer nos déjeuners et autres repas nous-mêmes. Le lendemain, un premier groupe d’élèves fera de la raquette pendant que le deuxième groupe d’élèves fera du chien de traineau. Nous retournerons à l’école en fin de journée. Cette activité demande de la préparation et beaucoup de matériel. Toutes nos années de plein air vont nous permettre de réaliser ce défi.

-Ski de fond et alpin

Encore une fois cette année, on a la chance de faire quatre journées de ski alpin au Mont-Édouard et améliorer nos techniques. De plus, nous avons l’école la plus chanceuse parce que notre directeur monsieur Claude Tremblay et nos professeur(e)s nous organisent de merveilleuses activités de plein air.

Le Gumboots par Thomas Simard et Gabin Debeaupte

Il y a maintenant des cours de Gumboots à l’école de Saint-Félix

Du Gumboots se fait à l’école St-Félix. C’est une très belle expérience. Cette danse se fait avec les mains et des bottes de caoutchouc. Notre enseignant est Jonathan Boies. Il est très drôle et gentil. Il danse le Gumboots très bien et nous aussi, car il nous l’a dit. Mais le plus cool, c’est qu’à la fin de cette expérience, il nous a séparés en groupe et on a fait un spectacle.

Le Gumboots vient de l’Afrique, là où les esclaves travaillaient dans les mines.

La plantation par Julia et Lydia Thibeault

Au mois de février, nous commencerons à planter des graines de toutes sortes pour l’école et la municipalité. À l’école les plants serviront à faire de la tisane et les autres plants serviront à remplir les bacs de papotage du village.

Julia Thibeault et Lydia Thibeault préparent les semis pour l’été prochain.

La majorité des graines sont biologiques. Elles proviennent des Jardins de l`Écoumène. Voici donc quelques exemples de plantes que nous allons faire pousser : de la sauge, de la camomille, du thym, de la menthe poivrée, des petites tomates, de l’origan, etc. Pour décorer la cour d’école, nous aurons aussi des tournesols.