Jeunes photographes en devenir

1262
L'équipe de photographes : (en bas) Zachary Lavoie, Soni Gagnon, Pier-Alexandre Simard, Albert Lavoie, Sophie Lavoie et Xavier Larouche . (debout) Charles-Antoine Dinelle, Nathan Tremblay, Kéliane Boudreault, Rose Houde et Jean-Simon Côté

Dans le cadre du projet passion de l’école du Vallon, le plein air a été mis de l’avant dans l’un des 4 groupes formés. Accompagnés par Jean-François Henault, professeur du primaire, les élèves ont profité de leurs différentes sorties pour apprendre quelques techniques de photographie. Pour la première fois, ces jeunes, qui connaissent essentiellement leur Ipod et les « selfies » prenaient des photos avec un appareil. Le résultat est fascinant.

Un calendrier a été réalisé et en le découvrant, j’ai eu envie d’aller rencontrer ces jeunes photographes en devenir bourrés de talents. En leur présentant le travail de journaliste-reporter, j’ai alors eu le droit à une série de questions bien intéressantes. Plusieurs pourraient être d’ailleurs de très bons journalistes. Certains m’ont même proposé des idées de futurs articles pour le Trait d’union, la relève est bien présente !

Puis à mon tour, j’ai eu la chance de poser quelques questions. Je voulais savoir ce que ces jeunes avaient aimé en faisant des photographies ?

Zachary : En prenant des photos, j’ai découvert de nouveaux horizons.

Rose : J’ai aimé voir de nouveaux paysages et quand j’ai vu mes photos après, je les ai trouvées super belles.

Charles-Antoine de son côté aimait se promener pendant le projet passion. Quant à Albert, il nous annonce fièrement qu’il fait de la photo mais aussi du piano.

Et Sophie pour conclure : Ce qui était beau, c’est que pour le calendrier, c’est tous ensemble que l’on a choisi les photos. On faisait le tri dans l’ordinateur de nos photos et je le trouve vraiment beau ce calendrier.

Pour finir cette belle rencontre, j’ai donc proposé à ces jeunes photographes de nous envoyer de leurs images. Il se peut donc que l’une des prochaines couvertures du Trait d’union soit la réalisation d’un jeune du projet passion. Enfin, je profite de l’occasion pour lancer l’invitation à tous les jeunes ou moins jeunes qui pensent qu’une de leurs photos pourrait être en couverture de notre revue.