Les élèves de Saint-Félix au mont Édouard

317

Nos souvenirs au mont Edouard

Nous avons tellement d’anecdotes au mont Édouard, que nous avons eu de la difficulté à choisir. Voici notre top trois :

Mon souvenir le plus douloureux

 J’ai commencé à faire du ski en maternelle. La pente école est la première piste que j’ai faite. Il y avait un tapis roulant qui nous montait jusqu’en haut. Un matin, je suis montée sur le tapis roulant. Le moniteur ne nous avait pas dit qu’il fallait qu’on se penche un peu. Alors, je me suis mise debout et j’ai glissé tout en bas. Une chance qu’il n’y avait personne derrière moi parce que je suis arrivée tout en bas de la pente et je suis tombée. Ça m’a fait très mal « ouille, ouille, ouille »!

                      Anne-Frédérique Brassard

Mon souvenir le plus drôle

J’étais au mont Édouard avec mon professeur et mes amis. Nous descendions la pente de ski A. Jusque-là, tout allait bien. Mais j’ai voulu sauter sur une butte de neige sans savoir que la neige n`était pas assez solide. Je suis partie à tout allure pour sauter très haut, mais mes deux skis se sont pris dans la butte de neige et je suis tombée. Par chance, je n’ai pas eu d’égratignures, ni rien de grave. Je trouve ce moment drôle, car je me souviens de revoir mes deux skis dans la butte de neige et tout le monde qui rit en cœur. Ce moment est gravé dans ma mémoire, car ce jour-là je me suis beaucoup amusée et j’ai bien rigolé : « Hi,hi,hi »!.

 Léanne Lavoie

Mon plus beau souvenir

Mon plus beau souvenir c’est quand j’ai reçu ma première médaille. Nos enseignantes nous ont amené dans une grande salle de réception avec des bancs confortables. C’était en fin de journée, le soleil entrait par les fenêtres et il nous éblouissait. Nous étions avec nos amis à la table, on parlait de tout et de rien. Avant de nous donner nos magnifiques médailles, nos professeurs ont apporté du popcorn et un cocktail pour tout le monde. Quand les enseignantes donnaient nos petits trophées, nous avions tous hâte d’entendre notre nom pour gagner notre médaille. La fierté dans notre visage était présente : « Yahou» !                                                        

Kellyann Lépine Rioux

Les pistes du mont Édouard

Les pistes du mont Édouard sont très belles. Chaque année, j’ai de plus en plus de joie quand je descends les pistes. Elles sont nommées par des numéros : il y en a de 1 à 9. Aussi il y a des pistes plus compliquées que d’autres. Il y a deux sortes de télésièges : Le A et le B. Le B est pour les débutants et les intermédiaires, alors que le A est pour un plus haut niveau de compétence en ski et en planche à neige.  En plus, les pistes ont des bosses et des sauts à faire sur le côté. Au Mont-Édouard, en plus d’avoir de merveilleuses pistes, il y a un énorme chalet et de merveilleux moniteurs qui enseignent très bien le ski et la planche à neige.

Charli Debeaupte

Les sous-bois du mont Édouard

Ce que je préfère au mont Édouard, ce sont les sous-bois. Il y a la passerelle, la forêt des toutous, le petit bois partie 1 et le petit bois partie 2. Pour la passerelle, c’est un énorme sous-bois de 20 minutes. La forêt que l’on traverse est très dense.

La forêt des toutous est nouvelle de l’an passé. Comme le nom le dit, il y a plusieurs toutous. Aussi, il y a quelques sauts. Dans le petit bois 1, il y a un saut à la fin et pour Le petit bois 2, il y a une longue passerelle.

Voilà quelques descriptions des merveilleux sous-bois du mont Édouard!

Cyriac Perron