Marie-Êve Carrier, nouvelle recrue en communication au Mont-Édouard

607
Quand on lui propose ce poste en communication au Mont-Édouard, Marie-Êve accepte sans hésitation, cette opportunité répondant parfaitement à ses nouvelles aspirations, celles d’allier travail et passion.

Originaire de Chicoutimi, cela fait maintenant 20 ans que Marie-Êve Carrier s’amuse sur les versants du Mont-Édouard. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle développe ce profond sentiment d’appartenance qui transparait dès le début de l’entrevue. « C’est vraiment les côtés plus difficiles de la montagne qui me plaisent, les crans, les pentes à bosses, les sous-bois. Moi je ne suis jamais dans le damé ou presque. »

La jeune femme a étudié en Sciences de la consommation à l’Université Laval, par intérêt pour le marketing, le service à la clientèle, mais surtout par envie de travailler avec le public. « Avec mes études, j’ai découvert que le marketing ce n’était pas juste de la vente. Il s’agit plutôt de mieux informer le consommateur, lui fournir toutes les cartes pour qu’il puisse faire un choix éclairé et répondre vraiment à ses propres aspirations. »

Quand on lui propose ce poste en communication au Mont-Édouard, Marie-Êve accepte sans hésitation, cette opportunité répondant parfaitement à ses nouvelles aspirations, celles d’allier travail et passion. Depuis fin septembre, la nouvelle recrue s’évertue à mettre en place un objectif, celui de faire connaitre la montagne pour ce qu’elle est en réalité, la faire connaitre avant que les skieurs ne viennent ici. « J’entends souvent que l’énergie de la montagne est spéciale, qu’elle est encore sauvage, avec un niveau particulier, c’est une montagne que tu ne retrouveras pas ailleurs au Québec. »

« Il y en a bien sûr pour tous les goûts au Mont-Édouard, poursuit Marie-Êve, et le côté famille est très important, mais ce qui la différencie, c’est qu’on ne peut la comparer aux autres montagnes. Elle est unique tout simplement ! » C’est en passant par les réseaux traditionnels (radio, journaux, télévision) et numériques (page Facebook, Instagram, site internet revampé) que la nouvelle responsable des communications compte faire passer le message.

« Bien sûr, mon objectif principal sera toujours d’augmenter la clientèle, mais outre ça, les objectifs de communication, ce sera vraiment l’image de la montagne, j’appelle ça le produit expérience ! Que les gens viennent parce qu’ils savent qu’ils vont vivre une expérience différente ici ! Le secteur haute-route, qui est en pleine expansion, il faut continuer à en parler aussi, c’est certain ! »

Quant à l’événement majeur qui s’en vient en mars 2019, Marie-Êve se réjouit déjà à l’idée de travailler avec les deux porte-paroles de ce championnat canadien, Éric Larouche de l’Hôtel Chicoutimi et Pierre Lavoie, qu’on ne présente plus. « Comme mentor, on ne peut pas demander mieux ! » s’exclame la jeune femme avec enthousiasme.