Le Mont-Édouard en mode vélo

1789
Les sentiers des vingt-et-un à vélo dans la montagne du Mont-Édouard.
Les sentiers des vingt-et-un à vélo dans la montagne du Mont-Édouard.

Depuis plusieurs années, Simon Villeneuve, professeur à l’école Fréchette et passionné de vélo de montagne, n’a qu’un rêve : faire du Mont-Édouard une destination majeure de cette discipline. Ce résident de L’Anse-Saint-Jean, qui patrouille la station durant l’hiver, y voit un potentiel énorme. Réunissant des personnes aux compétences complémentaires, l’OBNL Sentiers des Vingt-et-Un* est donc créée au printemps 2016.

Après une active recherche de financement, le projet commence : le terrain est marché, les points GPS pris et les « flags » accrochés. Un sentier d’ascension commence début juillet. Charles Sexton, propriétaire d’un chalet à L’Anse-Saint-Jean, a déjà travaillé sur des sentiers de vélo de montagne à Blue Mountains en Jamaïque ou au Mont Saint-Anne : c’est donc lui qui forme l’équipe de travailleurs.

La tâche n’est pas facile : le sentier est fait à bras d’homme, sans l’assistance de machinerie lourde pour préserver l’intégrité de la forêt mature environnante et également pour assurer une durabilité de sentier sans égale. Mètre après mètre, il est défriché, tracé, empierré, drainé et tapé consciencieusement. Les travailleurs ont le souci d’un ouvrage bien réalisé. Une autre particularité de ce sentier d’ascension est que la pente moyenne est inférieure à 10%, rendant ce sentier accessible à tous et permettant d’arriver en haut sans avoir vidé sa réserve d’énergie.

Début août, une petite pelle mécanique traverse la passerelle qui se rend au secteur Nord-Est. À son bord, un opérateur qui compte 15 années d’expérience en création de pistes de vélo de montagne (Mont-Saint-Anne, CMB Énergie, etc.). Il s’amuse à dessiner un tracé qui allie défis de toutes sortes et accessibilité pour « monsieur et madame tout le monde ». Ainsi, autant les experts que les familles vont avoir du plaisir sur ces pistes d’enduro.

Notons que l’enduro est un tracé qui minimise le freinage et le pédalage : on y descend par gravité et les virages remontant vers l’extérieur ralentissent naturellement la descente. Le tracé est surtout fait pour maximiser le plaisir, et de l’avis de nos testeurs, c’est du pur bonheur !

En plus de cette boucle à flanc de montagne, deux autres circuits cross-country sont en préparation. Cette discipline se fait sur des terrains variés qui cumulent des passages plus ou moins techniques. Reprenant les tracés de ski de fond des Quatre Saisons d’Édouard, ces boucles aux faibles dénivelés sont pensées « grand public » pour un accès facile et ludique.

À l’heure où vous lisez ces lignes, le sentier d’ascension devrait avoir rejoint le haut de la zone enduro dans le secteur Nord-Est. L’accès est ouvert à tout propriétaire de vélo de montagne, débutant ou expert. Le port du casque est obligatoire et s’y rendre à 2 minimum est garant d’une plus grande sécurité. Bien sûr, le promeneur n’y est pas autorisé et s’il s’aventure malgré tout sur les pistes, il doit toujours laisser la priorité aux vélos.

L’an prochain, des cyclistes de toute la province vont venir tester notre montagne. Davantage de pistes à dévaler leur seront proposées, grâce au support de nos partenaires financiers. De nombreux projets sont aussi à venir : inscription du Mont-Édouard aux calendriers des championnats provinciaux ou nationaux, développement de circuit de vélo de « haute-route » (séjour en autonomie complète avec service d’hébergement rustique en montagne), etc.

La volonté de l’équipe des Sentiers des Vingt-et-Un est de faire du Mont-Édouard LA destination de vélo de montagne à l’est des Rocheuses ! Le programme est ambitieux, mais « à cœur vaillant, rien d’impossible ! » Suivez leurs péripéties sur leur page Facebook : facebook.com/sentiers21

logo-21

*Le nom Sentiers des Vingt-et-Un est un hommage aux défricheurs de la Société des Vingt-et-Un qui sont passés non loin du Mont-Édouard, venant du Charlevoix pour s’établir le long du fjord.