Nouveaux propriétaires à L’Auberge de Rivière-Éternité.

1060
Simon-Olivier Côté, Stéphanie Fortin, Any-Claude Robitaille et Simon Vézina Tremblay, les nouveaux propriétaires de l’Auberge à Rivière-Éternité, tous originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Depuis la mi-juillet, celle que l’on appelait auparavant L’Auberge du Presbytère à Rivière-Éternité, est gérée par une toute nouvelle équipe, deux couples passionnés de plein air et d’aventures qui ont à cœur le développement au Bas-Saguenay.

Les nouveaux propriétaires ont bien sûr de nombreux projets pour le lieu d’hébergement, qui s’appellera dorénavant L’Auberge du Dimanche, dont le plus important reste sans aucun doute l’implantation d’un service automatisé vraiment efficace amenant un taux d’occupation de 90 %. « Pour te donner une idée, ici au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’occupation moyenne dans les lieux d’hébergements est de 70 %, et là on en est au tout début de l’implantation du système d’automatisation, et aujourd’hui, en plein mardi de la mi-septembre, L’Auberge est pleine ! constate Stéphanie Fortin, la nouvelle et enjouée directrice générale du lieu situé au cœur du village de Rivière-Éternité. » Son mari, Simon-Olivier Côté, est d’ailleurs bien connu dans le milieu, puisqu’il est l’un des quatre propriétaires de Saguenay Aventures, l’entreprise de plein air qui opère, été comme hiver, depuis de nombreuses années sur le territoire du Bas-Saguenay.

Any-Claude Robitaille et Simon Vézina Tremblay, les deux autres partenaires de l’entreprise, sont également propriétaires à Chicoutimi de l’Auberge du Balcon Blanc, lieu où il leur a été possible de mettre en place et de tester l’efficacité de ce système automatisé qui relie l’Auberge avec tous les sites de réservations (Airbnb, Booking, Expédia, etc.). « L’idée c’est de ne pas avoir à mettre une personne ici à l’année qui attend juste de voir arriver quelqu’un ! poursuit Stéphanie. On va d’ailleurs bientôt installer un nouveau système de serrures aux portes et les clients recevront directement le code QR dans leur cellulaire. » À une époque où le manque de main d’œuvre sévit un peu partout dans la Province, le système semble des plus judicieux !

Plus besoin de venir à L’Auberge ou d’appeler, toutes les informations au sujet des réservations sont maintenant sur les téléphones des futurs clients, peu importe l’heure ou le lieu !

L’Auberge qui appartenait depuis 10 ans à la municipalité, génère deux emplois à temps plein. « Pour Josée Girard et Nadine Côté, c’est aussi tout nouveau cette année, les journées tranquilles qui d’habitude arrivent en automne se font attendre. Le système d’automatisation est en train de s’installer et on voit déjà des retombées, L’Auberge est pleine ! conclut Stéphanie Fortin. »

Avec des investissements de 100 000 $ sur trois ans, les projets ne manqueront pas, un système bistro bar est en vue pour 2024, toujours dans une optique d’automatisation avec des fûts et des distributeurs de boissons alcoolisées, des salles de bain seront installées dans presque toutes les chambres, ainsi que ces fameuses serrures automatisées.

Le cœur du village de Rivière-Éternité devrait en sortir plus dynamique que jamais !