Une question de choix.

350
Crédit photo : David Rowsome

L’environnement : n’est-ce pas un sujet qui revient sans cesse mais qui n’est jamais assez pris au sérieux ? Les gouvernements promettent toujours par-ci par-là des modifications pour « sauver la planète » mais est-ce qu’ils tiennent souvent leurs engagements ? Ils parlent de réduire les gaz à effet de serre, mais ils encouragent la prospection pour de nouveaux pipelines. Certains tentent de nous inciter à moins consommer, mais on nous inonde de publicité pour acheter un nombre incalculable de produits qui polluent l’environnement.  

D’une phrase, on a tendance à croire qu’il y aura une amélioration, de l’autre on annonce un projet destructeur. Il y a toujours les sacs de plastique, les pailles, le suremballage…qui se rendent éventuellement à nos rivières, notre fjord, notre fleuve, nos océans… On le sait : des milliers d’animaux marins en meurent ou en souffrent. Tous ces déchets se rassemblent pour devenir des îles et même des continents de plastique. Quand je vois les images d’une baleine éventrée avec les viscères remplies de plastique ou un oiseau mort à cause des déchets qui se rendent à l’eau, cela me dégoûte et m’inquiète.

Je me demande comment faire pour que le vent tourne ! Cependant je vois des améliorations un peu partout dans certaines villes et dans certains villages (et même ici à L’Anse-Saint-Jean). Il y a des restaurants qui font en sorte que les pailles ou les contenants de plastique ne soient plus utilisés, il y a notre dentiste qui offre maintenant des brosses à dents en bois ! Il existe aussi maintenant la possibilité de récupérer les contenants de styromousse.

Le monde n’est donc pas totalement désespéré comme le laissait supposer le début de mon texte mais ce que j’aimerais vous faire comprendre à tous, c’est que nous pouvons toujours faire un petit geste pour faire notre part. Parce qu’après réflexion, si comme moi vous avez tendance à remettre la faute aux gouvernements ou aux industries, on n’ira nulle part !

Si tout le monde du Bas-Saguenay fait un petit mouvement, comme choisir des produits moins emballés, ou disposer comme il faut du plastique, ou prendre son vélo ou marcher au lieu d’utiliser un véhicule, nous aurons fait à nous tous une action qui aura un impact. Je vous encourage donc à toujours faire votre part et à ne jamais vous dire que de toute façon, c’est une cause perdue. Avec ce petit mouvement pour la planète, vous allez inconsciemment influencer le choix des autres et ainsi vous serez un meneur dans le sauvetage de notre belle planète.

Si vous ne voulez pas le faire pour vous, car vous pensez que tout ça c’est des conneries, faites-le au moins pour vos enfants et leurs enfants à eux, car ce seront eux qui souffriront de la pollution. Tout est dans nos choix ! Soyons vigilants !