Les troubles de langage de Philippe

93

Mon amie Jojo me racontait que Philippe, un de ses petit-fils, suivait de fréquentes sessions avec une orthophoniste et que, bien que dispendieuses, elles aidaient à mieux le comprendre lorsqu’il parlait. Mais elle continue à trouver qu’il s’exprime avec de drôles de croassements dans la voix, comme ceux de Donald Duck, personnage bien connu de Disney.

Elle savait que la mère de Philippe le plaçait souvent devant le téléviseur avec la cassette du Monde de Disney où Donald le canard faisait une multitude de pirouettes pour épater sa blonde, le tout dans une cascade de folies plus invraisemblables les unes que les autres et avec un langage de canard. Ces moments de gardiennage par Walt Disney, permettaient à la maman de relaxer.

Mon amie Jojo ayant écouté cette cassette avec son petit-fils qu’elle gardait, y a trouvé des similitudes avec les balbutiements de Philippe. Elle a alors jeté ladite cassette à la poubelle en espérant que cette écoute précoce pour un enfant en bas âge ne lui cause pas trop de problèmes de développement du langage.

Eh bien oui…. Philippe était incapable d’apprendre à parler normalement. Sa mère demanda à ses ainés de cesser de parler pour lui, car elle croyait que c’était ça le problème. Jojo elle était persuadée que le problème venait du contact précoce de Philippe avec le téléviseur et avec la cassette de Disney qui avait été longtemps la gardienne de Philippe.

En fait, tous les intervenants de la santé sont d’accord pour dire, qu’aucun enfant de moins de deux ans, ne devrait avoir accès à des émissions où le mouvement est rapide et dans lesquelles le montage est serré et surexcité.

À toutes les nouvelles mamans, Jojo voudrait dire : Oubliez la télévision pour votre jeune bébé, les émissions diffusées vont vous apporter bien du trouble plus tard.  Il vaut beaucoup mieux, leur lire des histoires, leur parler clairement, tout ça pour un développement de leur langage, mais aussi de leur intuition naturelle que des émissions télévisées à répétition leur enlèvent.

Pour en revenir à Philippe, c’est par de nombreuses heures auprès d’une orthophoniste qu’il a fini par s’exprimer plus couramment. Pour certaines personnes qui le côtoient, son langage est encore incompréhensible et elles lui font répéter souvent les mêmes phrases pour comprendre ce qu’il dit. Il s’en tirera tout de même bien dans la vie, car il est intelligent. Mais ses problèmes scolaires actuels lui viennent de ses difficultés à lire, à parler clairement et à écrire car dans sa tête, il doit traduire constamment de son premier apprentissage du langage à celui qu’il parle maintenant.