Un Trait d’Union à votre image

238

En février dernier, le comité de rédaction du Trait d’Union décidait de demander à la population du Bas-Saguenay de répondre à une dizaine de questions. Depuis que la revue existe, cet exercice de consultation n’avait pas eu lieu. Mieux vaut tard que jamais, comme le dit si bien le dicton !

Et tout d’abord merci d’avoir pris le temps de répondre au questionnaire, puisque c’est en tout plus de 120 lecteurs, âgés entre 24 et 84 ans, qui nous ont fait part de leurs précieux commentaires. L’appréciation de la revue est confirmée, avec une note de 8,3 sur 10 pour des lecteurs dont plus de 70 % lisent le Trait d’Union au complet, 22 % la moitié et enfin 2% qui le feuillettent en regardant surtout les photos.

Un premier numéro de 16 pages en septembre 2004. Le début d’une belle histoire !

Les réponses nous apprennent aussi que certains gardent précieusement leurs exemplaires, et ce depuis les tout débuts. Il y en a eu de belles nouvelles de partagées et des visuels remis au goût du jour depuis le premier numéro de 16 pages édité en septembre 2004.

Quand il s’agit de nommer la rubrique préférée, ce sont les textes des jeunes des écoles et les portraits des personnes âgées qui se partagent la vedette. Tout le côté historique est également très apprécié, ainsi que les actualités, qui permettent aux villages du Bas-Saguenay d’en apprendre plus sur leurs voisins.

Une question qui nous intéressait tout particulièrement au comité était celle qui récoltait vos suggestions concernant l’amélioration de la revue. À ce sujet, on n’a vraiment pas été déçus, puisque de nombreuses belles idées ont émergé : mettre de l’avant l’excellent travail effectué par les épiceries, surtout par les temps qui courent, tout comme l’élaboration d’une rubrique autosuffisance (cueillettes, jardinage, conserves, récoltes sauvages), mais aussi avoir une place pour les offres d’emplois, les recettes de cuisine, la présentation de métiers avec leurs parcours de formation et un espace plus important de réservé à l’analyse de la politique locale, tout en restant objectif et constructif bien évidemment. Certains lecteurs souhaitent également avoir plus d’informations sur les chroniqueurs et enfin, une suggestion qui revient souvent, celle d’incorporer à la revue un calendrier des activités détachable. On prend bonne note!

Seriez-vous prêt à payer pour recevoir le Trait d’Union dans votre boîte aux lettres était la dernière des questions. Même si 75 % des répondants sont prêts à débourser, le commentaire suivant se retrouve fréquemment avec la réponse : cet outil de cohésion sociale devrait être pris en charge par les municipalités.

Encore merci de votre collaboration à la qualité du Trait d’Union, la revue réalisée pour les gens mais aussi et surtout par les gens du Bas-Saguenay!

La gagnante du tirage pour deux billets journée à la station de ski Mont-Édouard est Audrey Girard de Saint-Félix-d’Otis.