Vent de changement pour la municipalité de Rivière-Éternité

390
Guylaine Bergeron, Rémi Gagné et Jean Bergeron. En arrière : Réjean Rondeau, Sylvain Boudreault, Claude Lavoie et Sylvain Boudreault.

Comme partout au Québec, le 5 novembre dernier, les Éternitois(es), se sont prononcé(e)s pour choisir les élus qui les représenteront lors des quatre prochaines années. Il aura fallu entamer une deuxième procédure d’élections pour finalement combler tous les postes de conseillers, un poste demeurant vacant.

C’est Rémi Gagné, maire sortant impliqué dans la vie politique depuis près de 30 années en tant que conseiller et depuis 18 ans comme maire, qui a été de nouveau élu par la population au poste de maire.  Guylaine Bergeron ainsi que Claude Lavoie, qui occupaient des postes de conseillers depuis 2013 ont été, quant à eux, élus par acclamation.  Enfin, quatre nouveaux conseillers, élus également par acclamation, se joindront à la table du conseil.

Réjean Rondeau, propriétaire, conducteur et entraineur de chevaux de course pendant de nombreuses années, a débuté cette carrière alors qu’il était âgé d’à peine 18 ans. Il a occupé la présidence de plusieurs associations de courses, entre autres celles de Québec et de Saguenay. Cette passion l’a amené à voyager entre Montréal, Ottawa et Toronto. Celui-ci a pu prendre sa retraite et est désormais résident permanent à Rivière-Éternité depuis 3 ans. C’est sa passion pour la pêche blanche qui lui a fait découvrir et aimer Rivière-Éternité.

Jean Bergeron, maintenant à la retraite, est un ancien travailleur de Rio Tinto (anciennement Alcan) où Il a œuvré comme plombier. Il s’est également impliqué au sein du Syndicat à Arvida. C’est le fruit du hasard qui a amené cet homme à Rivière-Éternité, lui qui, après plusieurs embûches pour acquérir une résidence dans le coin d’Essipit, a finalement profité de l’occasion pour venir visiter une maison au Petit Lac Éternité alors qu’il se rendait dans le Charlevoix. Ce fût le coup de foudre pour lui et sa conjointe. Jean Bergeron s’est impliqué comme bénévole dans une fondation pour aider les enfants et aussi dans plusieurs autres comités.  Il est un homme de défi et avoue qu’il aime beaucoup apprendre. Il a une soif de savoir et de connaissance.

Et finalement, fruit du hasard, deux conseillers portent le même nom et habitent la même rue.  Il s’agit de messieurs Sylvain Boudreault. Pour bien les identifier, ils ont inscrit le numéro civique de chacun après leurs noms.  Sylvain Boudreault (212) est électricien de profession et travaille chez Grimard Électrique. Il vit à la Baie et occupe une résidence secondaire à Rivière-Éternité. Il prévoit s’établir ici à sa retraite. Il aime le milieu et sa mère est native du Bas-Saguenay.

Sylvain Boudreault (164) est, quant à lui, originaire de L’Anse-Saint-Jean.  Il a fréquenté l’école Fréchette pendant une partie de son adolescence. Son parcours professionnel l’a amené à l’obtention d’une maitrise en finance à l’université de Sherbrooke. Il a œuvré pendant 20 ans dans le domaine de la finance. Il fut directeur général pour le groupe Louis Garneau, connu pour ses vêtements sportifs. D’ailleurs, il a participé au rachat de Chlorophylle par le groupe Louis Garneau. Ses nombreux succès lui ont valu un petit surnom dans le domaine, soit le cavalier de la rentabilité. Il est littéralement tombé amoureux de Rivière-Éternité et il souhaite mettre à profit ses connaissances pour servir les citoyens. Il désire s’impliquer au développement local selon la capacité financière du milieu.

Ndlr : Dans les prochains numéros du Trait d’Union, les autres municipalités auront l’occasion de présenter également leur équipe de conseillers.