Denis Houde, 36 années de loyaux services pour la municipalité de Rivière-Éternité.

801

Engagé en 1983 en tant que secrétaire-trésorier, Denis Houde occupait alors l’unique emploi de la municipalité de Rivière-Éternité, une des plus jeunes de la région, le premier conseil municipal ayant siégé en janvier 1978. Sans pour autant se vanter, monsieur Houde peut donc affirmer qu’il a travaillé avec tous les maires de Rivière-Éternité, à l’exception de Laurent Jean, premier de tous.

Jusqu’en 1974, le village était donc administré par le Conseil de comté. Puis, durant 4 années, Louis Martin Paré, un administrateur du Québec, se chargeait de la gestion qui se faisait donc sans conseil municipal.

« Quand je suis arrivé en 1983, j’étais le seul employé et on embauchait une personne au besoin pour des travaux d’entretien. De mémoire, je me rappelle que le budget de la municipalité à l’époque totalisait un montant de 85 900 $ ! Maintenant, même si on est encore une petite municipalité, le budget vient de dépasser le 1 million cette année. », précise Denis Houde.

Pour ses 25 années de service, Denis Houde reçoit une montre souvenir des mains de Jean-Paul Beaulieu, sous-ministre aux Affaires municipales.

Après avoir travaillé pour le ministère du Transport, puis celui de l’Agriculture, Denis Houde a décidé d’accepter l’offre de la municipalité. « Je travaillais alors avec une dactylo et une machine à calculer. Ce n’était tellement pas compliqué à cette époque-là, la gestion d’une municipalité. Tout se faisait manuellement. » Il faut se rappeler qu’en 1983, il y avait 700 habitants à Rivière-Éternité, alors que maintenant on parle plutôt de 412 résidents.

Jusqu’en 2008, monsieur Houde gère tout seul la municipalité. Une personne vient le rejoindre pour quelques heures par semaine, qu’elle jumelle d’un poste à la Société de développement touristique. « Ce ne serait plus possible maintenant, beaucoup de charges ont été transférées aux municipalités par les gouvernements. La paperasse d’une petite municipalité est quasiment la même que pour une grosse ville. On a besoin d’un procureur régulièrement, tout est encadré, certainement suite aux problèmes de corruptions rencontrés dans certaines municipalités. »

La réalisation du réseau d’aqueduc est l’une des principales réalisations opérées par monsieur Houde, Cela fait au-delà de 10 ans qu’il travaille, de concert avec le maire et le conseil municipal, à ce dossier. Et si tous les travaux sont aujourd’hui finalisés, les dossiers administratifs eux sont loin de l’être ! D’ailleurs, pour que la transition se déroule au mieux, Denis Houde travaille encore quelques heures par semaine à la municipalité.

Celui qui a avancé sa retraite d’une à deux années pour des raisons de santé, compte bien en profiter au maximum. Cet amateur de plein air devra vérifier par lui-même l’adage qui dit qu’on a plus une minute à soi durant la retraite !

Nouvelle directrice générale pour la municipalité de Rivière-Éternité

Sonia Simard

Native de Rivière-Éternité, Sandra Côté est revenue aux sources en 1995, après avoir complété ses études en milieu urbain. Elle a travaillé 19 ans pour une compagnie forestière avant de faire ses débuts ici. La nouvelle directrice générale continuera le travail mis en place par son prédécesseur pour la gestion municipale. Nous lui souhaitons bonne chance et bonne continuité dans ses nouvelles fonctions.