L’Anse-Saint-Jean et la lutte contre les changements climatiques

311
Réjean Fortin, coordonnateur aux changements climatiques en compagnie de Lucien Martel, maire de L’Anse-Saint-Jean.

La municipalité de L’Anse-Saint-Jean a reçu de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) une subvention approximative de 64 000 $. Cette initiative devrait soutenir le personnel œuvrant contre les changements climatiques et accroître sa capacité à s’adapter aux effets de ces changements climatiques.

L’Anse-Saint-Jean est l’une des 58 collectivités canadiennes à bénéficier de cette initiative et certes la première au Saguenay Lac St-Jean.

« Ainsi, la corporation municipale du Bas-Saguenay utilisera ce financement pour affecter du personnel à des activités telles que l’élaboration d’un plan d’adaptation aux changements climatiques et l’intégration de pratiques liées à ces changements dans les processus municipaux courants. L’innovation municipale devient un élément essentiel et la municipalité de L’Anse-Saint-Jean compte continuer à mettre de l’avant des solutions originales pour répondre de façon optimale aux besoins de sa communauté et répondre aux défis de demain Jean. », concède Lucien Martel, maire de la municipalité de L’Anse-Saint-

C’est Réjean Fortin, biologiste de formation et nouveau coordonnateur en changements climatiques, qui prendra les commandes du projet pour une durée de 14 mois. Il possède une bonne expérience dans le domaine de l’environnement. Il a œuvré de nombreuses années comme conseiller en environnement et sécurité dans le milieu municipal. Il voit, avec ce projet pilote, une occasion unique pour la collectivité de se préparer aux changements climatiques et ainsi s’adapter aux conséquences en découlant.

« Nous sommes enchantés de voir dans l’équipe municipale une ressource ayant à cœur la région du Bas-Saguenay et dédiée à ce nouveau défi que représente une gestion des risques qui minimise la vulnérabilité des actifs municipaux », précise le directeur des travaux publics, Jérôme Durocher. 

Enfin, selon le directeur général, Jonathan Desbiens, « si L’Anse-Saint-Jean a choisi de placer les changements climatiques au cœur de ses priorités, c’est que les bénéfices de l’action l’emporteront largement sur les inconvénients, tant pour les citoyens et les entreprises que pour la collectivité. »

Les subventions de soutien au personnel œuvrant contre les changements climatiques sont offertes dans le cadre du programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC), administré par la Fondation canadienne des municipalités (FCM) et financé par le gouvernement du Canada.