Le nouveau CPE de Petit-Saguenay.

61
Hall d’entrée du nouveau local du CPE avec une œuvre de Chantal Harvey, artiste gravure de la Côte-Nord. Crédit photo : Constructions CR

Transformer une menace en opportunité

Après la fonte des neiges, l’équipe municipale de Petit-Saguenay a pris un temps pour faire un point sur les travaux de réaménagement du cœur du village qui seront inaugurés au courant de l’été et surtout, pour rendre visite au CPE La Planète-à-Mars de Laterrière dans leur nouveau local.

En effet, depuis le mois d’avril, nos tout-petits fréquentent un CPE complètement neuf au cœur du village, à la place de l’ancienne caisse populaire Desjardins qui avait fermé. “Fruit d’un investissement de plus d’un million réalisé par le gouvernement du Québec, le CPE permet aux familles de notre municipalité d’avoir accès à un service de garde de qualité supérieure, notamment grâce au travail d’une excellente équipe d’éducatrices avec Nathaëlle et Alice” nous explique Philôme La France, maire de Petit-Saguenay.

Ève-Laurence, heureuse d’être venue déposer son fils au CPE en vélo.

Mine de rien, en quelques années, Petit-Saguenay a bénéficié d’investissements majeurs pour les services éducatifs entre les investissements à l’École du Vallon et au CPE. Ce dernier couvre l’essentiel des besoins en service de garde du milieu avec “8 places pour les 18 mois et plus, et l’ajout d’une pouponnière d’une capacité de 5 places pour les bébés de 18 mois et moins”, selon Lisa Houde, directrice générale de la municipalité.

« La municipalité a été proactive dans ce dossier, en demandant au CPE La Planète-à-Mars de déposer une demande de subvention dans un appel de projet du gouvernement du Québec afin d’ajouter une pouponnière et ainsi augmenter le nombre de places à notre service de garde », raconte Philôme fièrement. Le déménagement de la garderie de l’école à l’ancienne caisse Desjardins était quant à lui rendu nécessaire par les besoins croissants en locaux à l’école, dont la fréquentation a beaucoup augmenté, selon le témoignage de Véronique Pouliot, directrice de l’école, lors d’une visite le 2 mai dernier.

La municipalité a donc su transformer une menace en opportunité en acquérant le local de Desjardins puis en le revendant au CPE. En agissant de la sorte, elle a joué un « rôle de facilitatrice en permettant de combler les besoins de l’école, ceux du CPE et en évitant que le local de Desjardins devienne vacant dans un endroit névralgique de la municipalité », selon Philôme La France. Tout cela à coût nul, puisque tous les frais reliés à cette transaction ont été remboursés par le CPE dans le cadre du projet.

Pour Lisa, directrice générale de la municipalité, le clou du spectacle est la salle de bain adaptée à la taille des enfants.

Les travaux réalisés par Constructions CR sont très beaux. Tout à l’intérieur est adapté pour que nos tout-petits aient un environnement agréable et sécuritaire.

Finalement, le maire de Petit-Saguenay tient à saluer l’excellente collaboration que son équipe a eue avec l’équipe de La Planète-à-Mars dans ce dossier.