Le nouveau bureau médical de L’Anse-Saint-Jean

1683
Le docteur Steve Mawn ouvre une nouvelle clinique médicale à L'Anse-Saint-Jean

Deux jeunes professionnels de la santé sont tombés en amour avec L’Anse-Saint-Jean à un moment où notre région en avait grand besoin. Dernièrement le docteur Steve Mawn et l’infirmière clinicienne Ève Simard ont réalisé un court séjour à L’Anse, une petite vacance suggérée par madame Simard native de Chicoutimi.

Au court de cette escapade, ils ont fait le tour du Bas-Saguenay et le Dr Mawn fut littéralement séduit par la beauté et la majesté de nos caps bordant le Saguenay. D’un commun accord et avec le désir de vivre et de pratiquer dans un environnement, ce jeune couple a décidé de venir s’installer à L’Anse-Saint-Jean, dans un secteur du Québec qui n’avait plus qu’un seul médecin pour desservir toute sa clientèle.

La formule utilisée pour qualifier leur installation est celle d’une clinique privée louant un local dans les bureaux du CLSC, mais avec tous les avantages que cela procure.  Le référencement à une infirmière directement sur place pour les prises de sang et pour tout autre acte médical qu’une infirmière peut faire; la présence d’une travailleuse sociale disponible dans les locaux et le partage d’un  secrétariat et d’un accueil sont les particularités qui ont favorisé la venue de ces deux sympathiques travailleurs de la santé.

D’ailleurs, le soulagement de l’Agence de la Santé d’avoir enfin une clientèle orpheline desservie par un nouveau médecin fut également décisif dans l’installation du couple Mawn et Simard au Bas-Saguenay. Car depuis le départ du docteur Malette du CLSC en 2013, quelques centaines de personnes se retrouvaient sur la liste du CLSC Cléophas-Claveau pour obtenir un médecin de famille et venaient s’ajouter à tous ceux qui attendaient déjà dans la région du Saguenay.

Par leur implantation ici, l’objectif premier du couple fut de fournir une oreille attentive à toute cette clientèle, d’offrir également un service médical hors de l’ordinaire en ayant une cédule de rendez-vous couvrant la fin de semaine, chose qu’on ne fait pas ailleurs et en effectuant de mini-chirurgies comme l’extraction de verrues, de naevus et de points de beauté. Leur prochaine étape est de fournir une mini-urgence qui évitera aux citoyens du Bas-Saguenay de descendre à La Baie pour soigner des petits bobos comme cela se fait actuellement.

Souhaitons que les petits inconvénients suivant presque toujours l’installation d’une nouvelle formule de soins soient aplanis et que notre jeune couple de soignants reste ici et s’y installe définitivement au grand plaisir de ses clients.