Papillons en folie, une entreprise familiale

3506
Xavier, Steve, Myriam et Étienne, les fiers partenaires de l’entreprise familiale.

Myriam Boudreault s’est lancée dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Cette fois-ci, son conjoint Steve Larouche et ses enfants Xavier et Étienne y participent activement.

Arrivée à Petit-Saguenay au printemps 2011, elle démarra avec sa sœur Sherley  «Les champignons du Fjord». L’entreprise, installée à St-Étienne sur la ferme de leur enfance, complète bien l’élevage et les produits dérivés de cerfs rouges appartenant à ses parents Diane et Francis. La production va bon train avec en moyenne 2 tonnes de champignons livrés annuellement et vendus sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En 2015, une autre initiative voit le jour, soit la production de jeunes pousses et germinations « Fjord en pousse ». Sous la mouvance de l’intérêt de la santé «au naturel », la production a le vent dans les voiles! Ces « super aliments » frais et riches en minéraux et vitamines complètent bien une alimentation saine, surtout en hiver quand la verdure arrive souvent de très loin! Bénéficiant maintenant d’une livraison par une entreprise régionale, qui distribue dans les épiceries et les restaurants, tout s’est simplifié pour elles.

Au printemps passé, son fils Xavier souhaitait porter le nœud papillon! Les modèles en tissu ne l’inspirant pas, Myriam fit des recherches et eut alors l’idée géniale d’en fabriquer en bois. Elle s’informa auprès de Benoit Lavoie, le luthier, pour acquérir des retailles. C’est avec grand plaisir que ce dernier lui en offrit, d’autant plus que c’était une façon fantastique d’utiliser ses précieux bouts de bois exotiques destinés au rebut. Au début, elle créa deux modèles qui ont fait fureur auprès des amis de son fils et de la famille. Son conjoint, Steve embarqua dans l’aventure en s’impliquant dans la découpe et le sablage. Maintenant ils utilisent aussi les rebuts des « Ateliers bois de fer » offrant ainsi une large gamme d’essences de bois issus de la récupération. De plus, le tissu appliqué au centre de la boucle provient lui aussi de la récupération de retailles de l’atelier de couture Coop minuit moins cinq, qui elles-mêmes travaillent déjà avec du matériel recyclé.

Le nom de l’entreprise: « Papillons en folie » a été inspiré de l’imagination débordante de leurs enfants qui s’amusèrent à créer des modèles de plus en plus fous! Ils sont d’ailleurs bien impliqués dans l’entreprise familiale par la création de modèles et par leur participation à la vente, lors des salons ou des marchés de Noël. De plus, les jeunes les portent fièrement au quotidien sur leurs polos à l’école, ils en sont de fiers ambassadeurs. Myriam rêve déjà à la distribution en ligne, mais pour le moment, le temps manque pour une plus grande production. Le succès est au rendez-vous, grâce à leur créativité et leur esprit d’entrepreneur.