La vente des crèches de Rivière-Éternité – Un chapitre dans l’histoire du Bas-Saguenay qui se referme.

1669

À ses débuts, il y avait 15 à 18 000 visiteurs par année. Au cours de l’été 2017, l’exposition des Crèches n’en accueillait que 393. Ces deux chiffres suffisent-ils à expliquer la fermeture de la Corporation ? L’essoufflement des bénévoles sur lesquels le fonctionnement repose entièrement est-il en cause ? Les moyens de communication étaient-ils quelque peu désuets ?

Thierry Roncen, président depuis 3 ans de la Corporation des Crèches de Rivière-Éternité, tente une explication : « Pendant la période des fêtes, on ouvrait durant trois semaines, toujours grâce aux bénévoles et l’année dernière, 150 visiteurs sont venus, pour la plupart de la région. Le patrimoine religieux, il faut se l’avouer, n’est plus autant en vogue. Alors quand en plus il faut payer 5 $ pour entrer dans une église ! »

À l’heure actuelle, sur les 1200 crèches, il en resterait environ 500.

Lors du Symposium, alors que l’entrée pour l’exposition des Crèches était gratuite, près de 2000 visiteurs sont venus, certains pour admirer, d’autres pour acheter une crèche. À l’heure actuelle, sur les 1200 œuvres, il en resterait environ 500. Et c’est d’ailleurs pour finaliser cette vente que la Corporation organise une fin de semaine porte ouverte les 11 et 12 novembre prochains, de 10 h 00 à 17 h 00.

Quant aux terrains appartenant à la Corporation (le sentier qui mène à la statue au cœur du village, le Parc des artistes et le terrain accueillant une crèche à la sortie de Rivière-Éternité en direction de Saint-Félix-d’Otis), il est envisagé de les céder pour 1$ symbolique à la municipalité, qui devra alors s’occuper de l’entretien.

Si vous êtes intéressés à acquérir une crèche, il est toujours possible de prendre rendez-vous en téléphonant à Thierry Roncen au (418) 815-5307 ou à Reina Simard au 418 272-2414.