Une alimentation saine à la cafétéria de l’école Fréchette.

2793
Nancy Lachance, Mireille Gagné et Nathalie Houde ont été interpellées par l’importance de prendre un virage santé à la cafétéria de l’école.

Depuis quelques années, l’importance d’avoir une population en santé est devenue le cœur des priorités de notre société. Dorénavant, entendre parler des saines habitudes de vie fait partie de notre quotidien; qu’il s’agisse de la pratique de l’activité physique ou encore de l’importance d’avoir une bonne alimentation. L’équipe de la cafétéria de l’école Fréchette a également décidé de faire sa part afin de contribuer à l’amélioration de la santé des jeunes. Depuis le mois de septembre dernier, un tout nouveau menu santé a été implanté.

À la suite d’une formation offerte sur la modification de l’offre alimentaire en collaboration avec la Table intersectorielle régionale en saine alimentation et le regroupement Grouille-toi le fjord, Mireille Gagné, Nancy Lachance et Nathalie Houde ont été interpellées par l’importance de prendre un virage santé à la cafétéria de l’école. Dans un premier temps, elles ont apporté quelques petits changements au menu en intégrant de nouveaux produits. Toutefois, les résultats obtenus n’étaient pas concluants. Face à cette situation, elles sont allées chercher l’appui de Josée Delisle (technicienne en diététique) de Grouille-toi le Fjord.  Notons également que toutes les démarches pour un virage santé ont été appuyées par le directeur de l’école, Raynald Gagné.

Comment remplacer la friture et les sucreries sans avoir trop de répercussions négatives chez les usagers ? Il s’agissait d’un gros défi pour l’équipe porteuse du projet. Avec les partenaires, un menu sur quatre semaines pensé et conçu pour les jeunes a été mis en place. Au fil des midis, les responsables ont pris en considération les commentaires des élèves et elles ont apporté quelques petites modifications. Le nouveau menu a également apporté des changements dans les façons de faire. Mireille Gagné, la cuisinière de l’école, mentionne qu’elle a dû apprendre de nouvelles techniques et revoir tout l’inventaire : « Avant, beaucoup d’aliments étaient déjà prêts, il ne me restait qu’à faire le mélange et les faire cuire. Aujourd’hui, je suis fière de servir une meilleure qualité de nourriture et de connaitre les ingrédients qui se retrouvent dans les menus ».

Même si nous entendons souvent que manger santé est plus dispendieux, les résultats financiers de la cafétéria démontrent le contraire. Nathalie Houde, la responsable des finances, confirme qu’au départ il s’agissait d’un gros investissement, mais qu’à long terme l’impact est positif. Les dépenses et les pertes ont même diminué, et cela permet de développer l’autonomie financière de la cafétéria. Soulignons que depuis l’implantation du nouveau menu, il n’y a pas eu d’augmentation des prix. Les usagers peuvent même se procurer des cartes-repas et bénéficier d’un prix plus bas que lorsque les repas sont achetés un à la fois.

L’organisation de la cafétéria peut également compter sur des jeunes bénévoles afin d’assurer le maintien du service. Au total, 12 élèves de l’école et du CRDI donnent de leur temps pour accomplir différentes tâches comme le ménage, la vaisselle, la caisse ou le service.

Les jeunes volontaires travaillent de 1 à 3 midis par semaine. Ils sont tous récompensés par un repas servi gratuitement lors de leur bénévolat. De plus, ces jeunes acquièrent de l’expérience de travail dans le domaine de l’alimentation et du service.

Nancy Lachance est très satisfaite des résultats obtenus au cours des derniers mois. Elle constate également que les jeunes, même s’ils étaient réticents aux changements, ont adopté et intégré des saines habitudes de vie dans leur quotidien. Selon les constats, le lait, le jus de légumes et les fruits sont devenus des produits populaires lors des pauses. Madame Lachance encourage fortement les autres organisations à prendre un virage santé : « Il s’agit d’un gros défi, mais avec de la volonté et du travail en équipe c’est possible d’y arriver ».

En terminant, soulignons que mars sera le mois de la nutrition au Canada.  Il s’agit d’un mois dédié au rôle de la nutrition dans le maintien et l’amélioration de la santé et du bien-être. Surveillez les activités et actions qui se dérouleront dans les diverses organisations de votre territoire.