Vitalité économique : Saint-Félix-d’Otis en excellente position dans le palmarès des municipalités.

1735
Le maire, Pierre Deslauriers, est fier de la vitalité économique de sa municipalité parmi les 1098 villes évaluées. (Crédit photo-MAG)

C’est avec une immense fierté que les élus de Saint-Félix-d’Otis et la population apprenaient, en décembre dernier par le biais du dernier Bulletin d’analyse de l’Indice de la vitalité économique des territoires, que la municipalité était au 166e rang des municipalités ayant la meilleure prestation « économique » sur 1098 villes au Québec.

Si la municipalité de Saint-Bruno obtient la meilleure note en région au 165e rang, Saint-Félix-d’Otis se retrouve elle aussi dans le palmarès de celles se démarquant, toujours selon l’Institut de la Statistique du Québec.

« C’est une belle surprise mais en même temps, ça démontre bien tout l’attrait des gens par rapport à notre municipalité. La nature, le cadre de vie dynamique, les investissements sur le bien-être des familles et des citoyens, les différents projets sur les saines habitudes de vie font de notre milieu un endroit agréable à vivre » mentionne le maire de la municipalité, Pierre Deslauriers.

La municipalité de Saint-Félix-d’Otis se retrouve à cette position compte tenu des facteurs sur le revenu total médian des particuliers (35 103 $), le taux de travailleurs de 25-64 ans (68,3%) et le taux d’accroissement annuel moyen de la population sur 5 ans de 40,7 pour 1000. Un taux de 10 pour mille représente 1%.

« Il va sans dire que cet indice de vitalité économique nous permettra d’approcher des investisseurs et des promoteurs afin de les inviter à faire partie du développement de la municipalité car une ville en santé, c’est une ville qui bouge et qui avance dans le respect de tous et chacun » précise le premier magistrat de Saint-Félix-d’Otis.

Le Vieux-Chemin; un axe à développer

Parmi les nombreux attraits de la municipalité, l’axe du Vieux-Chemin est présentement à l’étude avec un comité de développement qui vient de débuter ses rencontres. Lors d’une étude réalisée en juin 2013 par la firme DAA Saguenay sur la vision stratégique de Saint-Félix-d’Otis, les corridors panoramiques du Vieux-Chemin avaient été identifiés comme des endroits d’intérêt à développer pour accueillir de nouvelles familles.

« Plusieurs hébergements et un restaurant sont installés dans le Vieux-Chemin. Nous sommes donc en processus de recherche d’idées innovantes qui permettraient d’attirer de nouveaux propriétaires ou des projets de développement afin d’animer ce milieu et de le rendre encore plus intéressant à habiter » explique Mme Thérèse Fortin, conseillère municipale, membre du comité de développement du Vieux-Chemin.

Les membres se rencontreront régulièrement au cours des prochains mois pour faire avancer ce dossier.