Danaé Noury, sélectionné au Festival international de la chanson de Granby.

983
À la fois poète-bûcheron et musicien-jardinier, Danaé est un auteur-compositeur-interprète de L'Anse-Saint-Jean.

Danaé Noury, natif de L’Anse-Saint-Jean, vit avec sa famille sur les Plateaux, là où il a passé son enfance. Depuis une quinzaine d’années, il expérimente la musique sous toutes ses formes. Après avoir complété une formation à Alma en sonorisation et enregistrement, il installe son « studio hors piste » à côté de sa maison.

Cette année, Danaé a présenté son démo à quatre festivals québécois et à sa grande surprise, le festival de Granby l’invite à participer aux finales. «Cela a été très formateur comme expérience, je me suis situé dans ce monde là et j’ai acquis une certaine confiance. Et oui, j’ai envie de continuer dans ce milieu mais à ma façon. Granby, c’est vraiment une grosse machine et ce n’est pas toujours agréable », explique celui qui a également été sélectionné pour un atelier d’écriture dans le cadre du Festival de la Chanson de Tadoussac.

«Les mots m’ont amené à la musique. J’ai commencé très jeune à éditer des livres de poésie et la musique est venue naturellement comme un support aux textes. Quand j’écoute de la musique, ce sont les textes qui me touchent d’abord», souligne le jeune auteur-compositeur-interprète.

La poésie, cela peut être un peu ardu à partager et Danaé avait envie d’utiliser d’autres médiums, d’être entendu. « L’inspiration, c’est comme un casse tête qui se met en place dans ma tête. Une chanson, ça reste instinctif, c’est beaucoup de défrichage à partir de quelque chose qui est spontané, une phrase ou deux, une mélodie. Avant je ne les travaillais pas, je le livrais brut dans mes poésies. Ultimement, ce que j’aimerais, c’est que les mélodies que j’entends, je puisse les donner à des musiciens qui travailleront la partie musicale. Rester juste moi et mon micro, me concentrer sur ce que j’aime, interpréter mes textes sur scène.»

L’avenir, c’est vers les spectacles qu’il le dirige. Faire de la scène, se produire dans des lieux où les gens écoutent. Le 22 avril prochain, lors d’une soirée découverte, Danaé va se produire à la Maison de la culture de Beloeil. Il partagera la scène avec trois autres jeunes auteurs.

« Du côté du studio de musique, cela fait plus d’un an qu’il est opérationnel. Quelques groupes ont déjà enregistré leur CD aux Plateaux et j’aimerais réussir à atteindre un équilibre : vivre de chansons et de studio.»

http://www.studiohorspiste.com/ 418 272-3172