Protégeons notre environnement !

219
Crédit photo : Cécile Hauchecorne

Dans cet article, nous parcourons différents aspects environnementaux sur le fjord et le tourisme dans nos régions. Nous essaierons de vous sensibiliser à l’importance que nous devrions apporter à tout ce qui englobe l’environnement et l’impact qu’il peut produire à long terme sur nos villages.

Le fjord et de la faune.

Pour commencer, il y a de plus en plus de trafic sur notre belle et merveilleuse source d’eau comme par exemple, les bateaux de croisières, les bateaux industriels, les kayaks, les zodiacs, etc. Ceux-ci créent beaucoup de bruit, ce qui peut interférer la communication entre les animaux marins, réduire leur bien-être ou même les effrayer. De plus, la quantité de mercure contenue dans les eaux du fjord crée du tort aux animaux, mais aussi à notre alimentation.

Si on parle, par exemple, des bélugas, de nombreuses études ont prouvé que des produits toxiques se retrouvent en grand nombre dans leurs tissus, ce qui peut affecter leur santé d’une façon qui nous est encore inconnue. Il y a aussi les coques, qui servent de filtres dans le fjord, et qu’on ne peut pas ingérer pour cause de la trop grande quantité de mercure dans l’eau.

Le tourisme et ses différents aspects.

Depuis quelques années, le tourisme vit un accroissement important. Le tourisme de masse peut créer certains inconvénients sur l’environnement comme, la grande production de déchets, la difficulté à recycler, la pollution sonore et la destruction de certains sites naturels tels que le fjord. D’un autre coté, ces visiteurs améliorent l’économie locale et nous permettent l’accès à certains services comme les épiceries ou les restaurants. C’est pourquoi nous devons trouver un juste milieu entre l’économie générée par le tourisme et la qualité de vie de notre secteur.

Pour conclure, avec tout ce que vous savez maintenant, croyez-vous que si le fjord du Saguenay faisait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, il serait mieux protégé et que sa faune serait plus en sécurité ?  Bonne réflexion !