L’environnement, au cœur des préoccupations à Saint-Félix-d’Otis

333

L’environnement est au cœur des préoccupations des citoyens car chacun est conscient que le legs environnemental laissé aux futures générations passe par des actions concrètes et durables. La municipalité de Saint-Félix-d’Otis l’a bien compris et ce, depuis plusieurs années.

Avec ses 189 lacs et cours d’eau, Saint-Félix-d’Otis représente un véritable joyau. Mais cette richesse aquatique vient également avec son lot de défis combinant utilisation et préservation des plans d’eau dans une perspective de développement durable.

Un défi à la hauteur du comité Environnement de Saint-Félix-d’Otis qui se penchera, au cours des prochaines semaines, sur les dossiers environnementaux touchant le territoire otissien. Ce travail en est un de concertation et de collaboration entre la municipalité et les associations de propriétaires riverains et de chalets qui ont à cœur leur qualité de vie.

Stratégie environnementale

En avril 2008, la municipalité adoptait son plan d’action environnemental afin de contrer la présence de cyanobactéries et de maintenir la qualité de l’eau des milieux hydriques de la municipalité.

Ce plan visait plusieurs objectifs, dont l’adoption de règlements municipaux portant sur la conformité des installations septiques et sur la vidange périodique obligatoire de l’ensemble des fosses septiques. Une seconde ressource municipale a alors été embauchée pour l’application de cette réglementation.

Un autre volet visait la mise en œuvre d’un programme de renaturalisation et d’aménagement des bandes riveraines en collaboration avec le comité de l’environnement de Eurêko et la réalisation d’une campagne de sensibilisation de la population avec la distribution d’une trousse du riverain. Cette trousse se trouve sous l’onglet Municipalité sur le site internet de la municipalité (www.st-felix-dotis.qc.ca).

Notons également le prolongement de 955 mètres du réseau d’égout en 2010 et la caractérisation des berges par l’Organisme de bassin versant (OBV) du Saguenay.

Un bilan positif

Dix ans plus tard, la municipalité de Saint-Félix-d’Otis peut tracer un bilan plus que positif de ce vaste chantier environnemental. Ce sont plus de 350 installations septiques qui ont ainsi été remplacées.

En effet, un lien de corrélation peut s’établir entre la présence de cyanobactéries et la défaillance des installations septiques qui sont une source importante d’apport de phosphates dans les cours d’eau, la principale cause de développement des algues bleu-vert.

Depuis la mise en place de la réglementation en 2009, les résidents permanents sont dans l’obligation de faire vidanger leur installation septique tous les deux ans et les résidents saisonniers, tous les quatre ans.

Le programme de renaturalisation et d’aménagement des bandes riveraines a également connu un grand succès. Plus de 250 terrains en ont bénéficié entre 2008 et 2013, ce qui a permis la plantation de 13 048 arbres et arbustes pour des investissements totaux de 250 000 $ en cinq ans.

Et maintenant…

L’environnement demeure un enjeu majeur pour la municipalité de Saint-Félix-d’Otis. En 2017, des tests de performance des installations septiques autonomes sont maintenant réalisés par l’inspecteur municipal et une toute nouvelle réglementation contre les pesticides sur les terrains près des cours d’eau a été adoptée en 2017.