Un début d’année bien chargé à l’école du Vallon !

287
Azaly Pelletier et Delphine Desbiens (2e année), lors d'une classe extérieure.

Depuis le début de l’année, l’école du Vallon a un horaire bien chargé. Les enseignants travaillent différentes stratégies d’enseignement et utilisent davantage la nouvelle cour extérieure afin de développer les apprentissages des élèves. Que ce soit pour faire de l’analyse de phrase ou travailler une nouvelle notion en mathématiques, les élèves découvrent l’enseignement en plein air. Le coenseignement, l’activité physique et le décloisonnement entre les groupes sont également mis de l’avant afin de favoriser le mentorat, la coopération et l’entraide entre les élèves.

Murale avec l’ensemble de l’école (activité de décloisonnement)

Les élèves de la maternelle 4 ans vivent un grand changement depuis le début de l’année. Ces derniers viennent maintenant à l’école toute la journée. Ils s’entraident et s’amusent avec les amis de la maternelle 5 ans. Le partage et la résolution de conflits sont des thèmes d’actualité en ce début d’année.

Le 30 août dernier, les élèves ont participé à la plantation de fleurs et d’arbres sur le terrain de l’école pour finaliser l’aménagement extérieur de la cour. Une petite collation était également servie (blé d’inde) afin de motiver les troupes. Le thème de cette année est « Cultivons nos savoirs ».

Le 19 septembre avait lieu la course crosscountry à Chicoutimi dans le secteur de Rivière-du-Moulin. Étienne Larouche, 5e année, était le seul représentant de l’école mais il a su donner son maximum.

Pendant la soirée du 19 septembre, l’assemblée générale de l’école du Vallon avait lieu ainsi que l’inauguration de la nouvelle cour d’école. Tous les membres de la communauté étaient invités à cet événement. Les élèves avaient cuisiné des bouchées pour les invités, nettoyé la cour et préparé le gymnase avec l’aide des enseignants. Ce fut un véritable succès !

Finalement, tous les élèves ont eu la chance d’aller visiter le salon du livre le 26 septembre ainsi que le Centre national d’exposition à Jonquière. Cette sortie est un incontournable puisque le salon du livre est une façon originale de promouvoir la lecture auprès des jeunes.

Voici les commentaires de certains élèves sur la cour extérieure.

Nous aimons faire du français dehors et des activités scientifiques qui permettent de connaître davantage la nature – Maxim-Olivier Desbiens et Ély-Rose Lavoie, (5e année).

Nous adorons le nouvel aménagement de la cour d’école.  Faire des roulades sur le monticule est très amusant !  – Azaly Pelletier et Delphine Desbiens (2e année).

La classe extérieure et la pergola nous permettent de passer de bons moments à lire ou à jouer aux cartes !  – Kim Houde (1ère année) et Benjamin Simard (2e année).

Wyatt Pelletier (maternelle 5 ans) et Léo Boudreault (1ère année) 

Près de la cour, il y a un boisé.  Nous allons observer la nature et nous profitons de l’occasion pour lire des livres dans la clairière avec les amis de la maternelle. – Léo Boudreault (1ère année) et Alyssa Lavoie (2e année).

Voici quelques commentaires sur les nouvelles stratégies utilisées par les enseignants.

Nous avons un vélo stationnaire qui possède un support pour les livres. Nous pouvons lire un livre tout en faisant du vélo. C’est très amusant ! Enfin, avec les amis de la maternelle, nous faisons beaucoup d’exercices physiques (Force 4) en avant-midi et nous faisons des séances de yoga en après-midi – Jeanne Gaudreault (2e année).

Salle du 1er cycle avec l’aménagement d’une classe flexible.

J’aime beaucoup travailler avec la classe du 3e cycle en français. Nous faisons la lecture de différents albums tout en travaillant nos classes de mots. – Hanabel Lavoie (4e année).

Pour conclure, il ne faut surtout pas oublier le service de garde municipal qui a fêté son 1er anniversaire au début du mois d’octobre. Animé par Léa Tremblay, ce dernier est très dynamique. Léa propose des activités variées comme bricoler, cuisiner, jouer au gymnase ou à l’extérieur, écouter des films et jouer à des jeux de société à la maison des familles. C’est un service indispensable qui vient faciliter la vie de plusieurs parents.