Un parc dans un parc

233
Vue du village de Petit-Saguenay à partir du belvédère de la Pinède. Crédit photo : Philôme La France.

Le Monde enchanté de mon Enfance

À la suite d’une vidéo conférence dédiée à l’avenir du village de Petit-Saguenay, il m’a été demandé s’il y aurait une continuité pour Le Monde enchanté de mon enfance et, si oui, comment se définirait ce projet. La réponse est venue spontanément : « un parc dans un parc »

Le Monde enchanté de mon enfance se veut un réseau de sentiers pédestres situé à proximité du village saguenois. Pendant plusieurs décennies, des amis et des citoyens engagés se sont laissés entraîner dans ce projet. Guidé par le passé et les souvenirs d’enfance, le groupe de bénévoles a marché la forêt à la recherche de passages pour les sentiers, construit des ponts, belvédères et refuges souvent dans les mêmes endroits où nos ancêtres avaient, à la sueur de leur front, bûché afin de récolter le bois nécessaire à leur survie. Chaque belvédère, chaque pont, chaque sentier a son histoire. On peut y palper le travail, les efforts des créateurs de ces lieux.

Vue du Saguenay à partir du Camp du Fjord. Crédit photo : Laurent Silvani.

Avec le temps, une vision plus moderne s’est dévoilée. Au fur et à mesure que les années passaient, la protection de l’environnement est devenue de plus en plus importante. Le passé préparant le futur, je me sens présentement le gardien de ces lieux qui m’ont vu naître et grandir. J’ai donc créé « un parc dans un parc », puisque le Parc national du Fjord-du-Saguenay est adjacent à ma terre. Cette localisation favorise donc la mission de conservation de la nature.  

Le Monde enchanté de mon enfance est de dimension modeste, mais il permet de mettre en valeur ses éléments naturels : chutes, sources d’eau, rivière, ruisseaux, arbres centenaires, fleurs sauvages et plantes comestibles. Des animaux sauvages, petits comme grands, se sont multipliés permettant d’en observer ou du moins de voir leurs empreintes réveillant l’imaginaire des adultes autant que des enfants.  

Il y a tant à découvrir, à préserver. Nul n’a besoin de solides connaissances en matière d’histoire naturelle pour se sensibiliser à la conservation de l’environnement. Déjà des centaines de visiteurs viennent chaque année en apprécier sa diversité et sa beauté. Le Monde enchanté de mon enfance est devenu avec le temps un habitat naturel productif, avec une flore et une faune diversifiée. Un milieu naturel qui se veut une véritable pouponnière pour les animaux sauvages autant que pour les plantes, les insectes, les champignons et les arbres. Un endroit pour découvrir, sensibiliser, émerveiller et chérir la nature.  C’est le partage de ces valeurs qui en assurera la pérennité.