100e de Petit-Saguenay – Des célébrations réussies !

355
Une scène du spectacle Marguerite. Crédit photo : Léopold Rousseau.

L’année 2019 s’achève et l’heure est au bilan pour les organisateurs des fêtes du 100e anniversaire de la municipalité de Petit-Saguenay. Lorsque le comité organisateur s’est réuni pour la première fois en décembre 2017, plusieurs objectifs ont été énoncés, dont la création d’une modélisation 3D du village disparu de Saint-Étienne, la confirmation de l’aréna comme salle de spectacle, l’aménagement d’une place du 100e, l’organisation d’activités familiales, la publication de documents historiques et la création d’une activité d’hommage aux bâtisseurs. La vision était ambitieuse mais force est de constater, deux ans plus tard, que cette ambition a mis la table pour des célébrations réussies !

Cette réussite est multiple. D’abord, la mobilisation a été exceptionnelle pour l’organisation des nombreuses activités qui se sont échelonnées tout au long de l’année. Ce sont 15% des Saguenois et des Saguenoises qui ont été impliqués de près ou de loin dans les activités du 100e. Pour certains d’entre eux, qui ont offert du temps pour présenter l’exposition historique de la Place du 100e ou participé au spectacle Marguerite, ce fut une année très intense.

Ensuite, les partenaires sollicités ont largement répondu à l’appel, ce qui a permis de débloquer un budget de plus de 400 000 $ pour l’organisation des fêtes et l’acquisition d’équipements. La municipalité a contribué à hauteur de 42 000 $ et les autres paliers de gouvernement ont apporté des subventions pour un total de 194 000 $. Les entreprises et organismes se sont également fortement impliqués, alors que près de 110 000 $ en dons et commandites ont été obtenus. Finalement, les revenus des différentes activités se sont élevés à près de 60 000 $.

La culture saguenoise à l’avant-plan

La plus grande réussite se situe toutefois du côté des activités qui ont été organisées tout au long de l’année. Le tout a débuté par la célébration du centenaire de la Fabrique Saint-François-d’Assise en décembre 2018, qui fut une cérémonie très courue. Le dévoilement du nouveau patronyme de l’Aréna dans le cadre de la Coupe des entreprises du Bas-Saguenay a été un évènement très émotif pour plusieurs, alors qu’on a rendu hommage à Roberto Lavoie, célèbre hockeyeur originaire de Petit-Saguenay. Les fêtes de la Saint-Jean-Baptiste sur le quai ont aussi été très populaires et ont permis de renouer avec une vieille tradition.

L’été a été chaud. Chaque semaine, entre 150 et 350 personnes se sont déplacées à l’Aréna Roberto-Lavoie pour assister au spectacle Marguerite, un spectacle théâtral qui alliait contes, chants chorale, marionnettes géantes et jeux d’ombre qui rendaient hommage aux bâtisseurs de Petit-Saguenay. L’après-midi, plusieurs dizaines de personnes ont quant à elles sillonné les rues de Petit-Saguenay avec Élias Côté dans le cadre d’Odyssée, un tour conté du village. Pendus aux lèvres du fameux conteur, les visiteurs en ont appris sur de grands pans de l’histoire de Petit-Saguenay avec des anecdotes tout ce qu’il y a de plus véridique. Du côté de l’Anse Saint-Étienne, les visiteurs ont pu découvrir les grands esprits qui habitent le village disparu grâce à l’application Racines qui faisait apparaitre des personnages géants en 3D sur leur appareil intelligent.

Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées pour les Grandes Retrouvailles à la Fête du Travail.

La saison estivale s’est terminée en beauté à la Fête du Travail avec de grandes retrouvailles dans la cour de l’église et de l’école primaire. Après une messe de clôture, près de six cents repas ont été servis sur place aux convives venus de partout au Québec. Germain Houde, le fameux acteur originaire de Petit-Saguenay, était de la partie et a livré un vibrant hommage à son village natal. Puis, le député François Tremblay a remis la Médaille de l’Assemblée national à Élias Côté pour souligner l’ensemble de son œuvre et sa contribution exceptionnelle aux fêtes du 100e. Un autre moment fort en émotion. Les fêtes se sont ensuite prolongées avec l’accueil en septembre d’une chorale de la région des Cévennes en France, qui a offert plusieurs activités culturelles dans le milieu, dont un grand spectacle conjoint avec la chorale du 100e dans l’église.

Élias Côté a sillonné Petit-Saguenay dans le cadre du tour conté Odyssée. Crédit photo : Dany Thibeault.

Des retombées importantes dans le milieu

L’année 2019 a permis à Petit-Saguenay de rayonner de façon importante dans la région et au-delà. Les efforts publicitaires et le bouche-à-oreille ont permis aux activités de connaitre un succès phénoménal et de mettre Petit-Saguenay sur la carte. Les retombées économiques directes ont également été substantielles pour les entreprises de la région : ce sont plus de 380 000 $ qui ont été dépensés dans des entreprises d’ici ou qui ont été versés en honoraires et en salaires pour l’organisation des fêtes. Les retombées indirectes sont pour leur part plus difficiles à chiffrer, mais on estime que quelques centaines de milliers de dollars ont été dépensés par les visiteurs dans les commerces du Bas-Saguenay.

La culture est un élément central de la stratégie de développement de Petit-Saguenay. Au regard des résultats obtenus en 2019, le comité organisateur du 100e a décidé de poursuivre les activités culturelles créées cette année. Il y aura donc une deuxième édition revampée du spectacle Marguerite et du tour conté Odyssée. La poursuite de ces activités présente évidemment son lot de défis, notamment en matière de renouvèlement de public, mais les bénévoles et les professionnels impliqués dans ces activités sont confiants d’offrir des activités culturelles encore plus intéressantes aux visiteurs en 2020.