Décoder le langage du chien pour éviter les morsures.

252

La présence d’un animal domestique apporte beaucoup de positif dans une famille. Les chiens communiquent avec nous par des gestes et des postures. Au Québec, plus de 120 enfants se font mordre par jour et le chien de la famille est responsable dans 38% des cas. D’où l’importance pour les parents d’enseigner à leurs enfants la base du langage canin.

Toutes les interactions d’un jeune enfant avec un chien doivent se passer sous la supervision d’un adulte. Ne laissez jamais un jeune enfant seul avec l’animal.

Les bases du langage canin

Un chien calme n’est pas rigide. Ses yeux sont détendus, ses oreilles sont dans une position normale et sa queue est vers le bas ou bouge de gauche à droite de façon fluide. Sa bouche peut être entrouverte avec la langue sortie mais la peau autour sera détendue. Il peut vous inviter à jouer en adoptant une posture où son arrière train est relevé et il peut aussi faire de petits jappements. Ses poils ne sont pas hérissés.

Un chien qui a peur détourne la tête ou le regard et on pourra voir le blanc de ses yeux. Ses oreilles seront en position basse, sa queue vers le bas ou entre ses pattes. Sa bouche sera tendue et il pourra se lécher le museau à plusieurs reprises.

Un chien en colère a, quant à lui, une posture très rigide. Ses yeux vous fixent et ses pupilles sont dilatées. Sa queue est basse et fait des mouvements saccadés. Sa bouche est tendue, ses babines sont relevées et ses dents bien visibles. Il peut grogner et japper très fort.

Les attitudes à adopter

Ne punissez pas un chien qui grogne. Il vous démontre ainsi sa peur ou sa colère. Le punir ne fait que lui enseigner que grogner, c’est mal.  La prochaine fois qu’il sera dans une situation d’inconfort, il risque de mordre au lieu d’avertir. Quand un chien grogne, on s’éloigne ! La majorité des chiens inconfortables vont fuir la situation. Laissez-les s’éloigner.

Voici quelques conseils de base pour la sécurité de votre enfant : ne jamais approcher un chien qui mange, qui gruge un os ou une friandise. Ne laissez pas un enfant grimper sur le dos ou serrer de trop près le chien. Il faut être vigilant et bien surveiller que le museau du chien ne soit pas trop près du visage d’un bébé. On enseigne le respect et l’autocontrôle à notre enfant en lui expliquant de ne jamais crier ni courir après l’animal, lui expliquer qu’il faut toujours être doux. Ne jamais déranger un chien qui dort. Quand un chien joue avec une balle ou un bâton, ne jamais lui enlever de la gueule.

Si votre enfant croise un chien à l’extérieur qui n’est pas attaché et semble agressif, apprenez-lui à rester immobile, les bras serrés contre son corps ou à se mettre en boule par terre comme une tortue.

Veuillez noter que nous donnerons durant l’hiver 2019 des séances d’informations à vos enfants dans les écoles du Bas-Saguenay. La prévention est la solution.