Des activités inusitées à la MDJ

360

Lecture dans le noir

Le 3 Mai dernier, la Maison des jeunes du Bas-Saguenay s’est mise dans l’obscurité totale pour présenter : « Une lecture dans le noir ». Dans le cadre du projet des mesures dédiées à la lecture, elle a invité Patrice Leblanc, un artiste de la région qui a présenté une mise en scène d’horreur où il a fait découvrir 3 romans de La courte échelle noire aux jeunes.

Il a fait la lecture sur son ordinateur, donc seulement son visage était éclairé. Ses mises en scène ont fait sursauter les jeunes avec les sons d’épouvante venant d’un peu partout dans la pièce et sa voix grave. Ce projet avait pour but de donner aux jeunes le goût de la lecture et de diversifier les styles de lecture. En plus de l’attraction envers son personnage, Patrice nous a laissé sur notre envie puisqu’il n’a pas dévoilé la fin des livres qu’il a lus. La soirée s’est terminée par un tirage des livres entre les participants qui ont assisté aux trois histoires.

Les nouvelles réalités socio-sexuelles, on en parle à tout âge !

Le 15 Avril dernier, a eu lieu la poursuite du projet Alterados avec les adolescentes de la Maison des jeunes du Bas-Saguenay et le cercle des Fermières de l’Anse-Saint-Jean. Une première phase avait été donnée à la Polyvalente Fréchette,  Katty Thibeault avait assisté Nathalie Babin, la psychoéducatrice de l’école, afin d’outiller les jeunes du secondaire face à l’hyper sexualisation.

Alterados est un projet initié par le Regroupement des maisons de jeunes du Québec dans le but de former les intervenants(es) jeunesse sur les nouvelles réalités socio-sexuelles puis de sensibiliser et outiller les jeunes. La Maison des jeunes du Bas-Saguenay a poursuivi le projet plus loin afin de créer des liens entre les générations en invitant les fermières à un souper-causerie-conférence sur le sujet. Elles ont accepté avec joie! 

D’abord, un souper préparatoire avec les filles qui fréquentent la Maison des jeunes (elles sont âgées entre 12 et 15 ans) était nécessaire afin de cibler ce qu’on voulait savoir sur différents sujets : relations amoureuses, pression, relations familiales, contraception, ressources et consentement.  Plusieurs questionnements en sont ressortis qui alimenteront automatiquement la causerie. Cette belle soirée a débuté avec une collation et une conférence sur la sexualité de 0 à 100 ans de Mme. Marielle Bastien, résidente de l’Anse-Saint-Jean qui œuvre auprès des femmes dans les pays d’Amérique du Sud. Ce fût très enrichissant pour les filles et les femmes.

Ensuite, un souper leur était servi et elles pouvaient poser une vingtaine de questions qu’elles avaient préparées qui allaient de ʺ L’homosexualité était-elle acceptée comme maintenant? ʺ à ʺ Était-il facile d’avoir accès à des moyens de contraception? ʺ…  Cela a permis beaucoup de beaux échanges entre les générations! Une évaluation est ensuite passée à l’ensemble des participantes et les commentaires étaient positifs sur toute la ligne !