Du kayak au grand lac Ha! Ha!

306

Ce n’est pas moins de 50 kayakistes qui ont pris d’assaut le grand lac Ha! Ha!, durant la 2e fin de semaine de septembre. Ce magnifique plan d’eau situé à Ferland-et-Boilleau peut à la fois être calme et zen, tout en ne laissant pas les plus sportifs sur leur faim lorsque se lèvent les grands vents.

Les adeptes n’ont d’ailleurs pas tari d’éloges sur la beauté des lieux avec sa presqu’ile bordée d’eau limpide et son camping du Camp d’accueil lové au creux d’imposantes montagnes rappelant le majestueux fjord.

Dame Nature qui était également de la partie a certainement contribué à faire de cet événement un grand succès. Les commentaires positifs sur l’organisation, le déroulement des activités, les repas, l’amabilité des bénévoles et le choix du site pour ses infrastructures, un imposant camp en bois rond agrémenté d’une chaleureuse cuisinière d’antan, ont fusé de toute part.

Quant aux kayakistes, du débutant à l’expert, ils y ont trouvé leur intérêt. Une première sortie d’environ 1 heure en matinée, accompagnée d’une petite capsule historique sur le déluge de 1996, la digue, le déversoir et le site du pont couvert, maintenant pourvu d’une scène de spectacle pour les festivals, lançait les festivités. Puis, une pause chocolatines et thé du labrador, précédait deux ateliers des plus pertinents pour ceux qui pratiquent ce sport aquatique : techniques de récupération, (comment réintroduire son kayak lors d’un chavirement), équipements de base, quelques notions de sécurité et démonstrations d’esquimautage y étaient présentés.

Suivait un second atelier donnant des trucs et astuces pour charger adéquatement un kayak lors d’une expédition ou d’une petite sortie. S’en sont suivi des échanges et partages de connaissances sur le sujet.

Pour le plaisir de tous, un diner « à la bonne franquette », et mettant en vedette des produits régionaux, a été servi : soupe aux gourganes, petit pain fromage bacon, gourmandises de la boulange du village, et sans oublier le fameux fromage « squick squick », gracieuseté de la fromagerie Boivin.

En après -midi, différentes sorties étaient proposées, et ce afin de pouvoir répondre aux attentes de chacun. Ce fut pour tous l’occasion de s’extasier sur le paysage et la chance de pagayer avec de somptueux huards au chant si gracieux, sur un lac encore cerclé de plusieurs kilomètres de forêt vierge. Une participante, Nicole Otis témoigne : « En tant que débutante, j’étais très nerveuse, mais, j’ai tellement eu de bons conseils ! Comment embarquer dans le kayak, la gestion du gouvernail, la bonne prise de la pagaie, etc. Les plus expérimentés sont très heureux de te conseiller et se font un plaisir de t’aider! »  Elle souligne pour finir : « Le camping du Camp d’accueil est l’endroit parfait pour le kayak! Pas de motomarine et peu de gros bateaux à moteur. Un endroit propre où les gens sont respectueux de la nature. »

En fin d’après-midi, c’est l’heure de l’apéro sur la grande plage pour partager un Km12 offert par la municipalité de Ferland-et-Boilleau, très fière de participer à la production de ce gin régional, par la distillation d’une composante importante à son usine, soit la pousse de sapin. Ce sera l’occasion pour Michel, un cueilleur d’expérience, de faire un bref exposé des étapes qui mènent de la récolte jusqu’à la mise en bouteille.

C’est sur cette note festive, parfait préambule, que débutera la soirée. Après avoir partagé un repas réconfortant, visiblement repus par une généreuse lasagne et un dessert aux bleuets, un autre trésor régional, certains ont poussé le plaisir jusqu’à faire une sortie sur l’eau à la lampe frontale. Tandis que d’autres, autour d’un feu, racontaient joyeusement des récits rocambolesques de leurs aventures

C’est après un copieux brunch que les participants ont repris la route le lendemain. Il n’est sans aucun doute pas présomptueux d’affirmer, vu les appréciations entendues tout au long de cette belle fin de semaine, qu’à peu près tous reviendront fouler le sol de mon beau coin de pays pour venir pratiquer cette activité passionnante qu’est le kayak.