L’écologie dans les entreprises du Bas-Saguenay

106

Un questionnaire a été remis à une cinquantaine de commerces du Bas-Saguenay, et malgré un délai très court, la moitié a répondu. Il est très encourageant de voir que la plupart des entreprises travaillent à être de plus en plus écoresponsables.

L’effort fourni par les Champignons du fjord est impressionnant : pour leurs germinations et leurs pleurotes, les sœurs Boudreault ont opté pour un contenant fabriqué au Québec qui est compostable et biodégradable, même si cela coûte 10 fois plus cher ! Leur entreprise produit très peu de déchets, grâce au compostage. Une nouvelle machine de pasteurisation leur permet d’utiliser moins d’électricité et de propane et de diminuer leur consommation d’eau. Chapeau ! Et de plus leurs produits sont délicieux.

Deux entreprises de production de cosmétiques naturels, la Savonnerie de Rivière-Éternité et Vie cosmétiques naturels à Petit-Saguenay ont des pratiques écologiques exemplaires. Alors pourquoi ne pas acheter localement nos savons, shampoings, déodorants qui sont d’une qualité exceptionnelle !

Le Café du quai a remplacé la vente de bouteilles d’eau par un distributeur 18 litres à la disposition des clients. Le café pour emporter sera bientôt dans des tasses lavables du réseau La Tasse. Leurs serveurs ont pour costumes des T-Shirts de la Coop Minuit moins cinq, une entreprise de création à partir de vêtements  recyclés.

La Sépaq nous partage une solution de remplacement géniale à la vente de bouteilles d’eau à usage unique. N’ayant pas d’eau potable au Centre de découvertes, ils doivent vendre des bouteilles d’eau. Afin de diminuer leur empreinte environnementale, ils ont opté pour la compagnie Flow qui offre des contenants d’eau *Tétrapak* (comme les jus Oasis), les contenants sont entièrement recyclables et les bouchons sont compostables. Et c’est une eau de source de grande qualité.

Une belle surprise à l’épicerie OMNI de Saint-Félix qui a pris l’initiative en juin dernier de cesser les sacs de plastique à usage unique. De plus, elle accepte les contenants des clients, tout comme Amyro et Bonichoix, en boucherie et pour les mets cuisinés. La municipalité de L’Anse-Saint-Jean a maintenant interdit les sacs à usage unique. Un bon truc pour les commerces : avoir plusieurs bacs bleus à l’intérieur afin que les employés en aient toujours un pas trop loin pour faciliter la récupération.

Avez-vous vu que Home récupère nos petites batteries à l’entrée ?

Plusieurs commerces déclarent acheter en plus grosses quantités pour utiliser moins d’emballage, moins de transport, et donc un meilleur prix. Organisaction apporte une vigilance particulière pour la nourriture en excursions : contenants Tupperware, compostage, zéro déchet.

Du côté des garages, tous sont fiers de bien gérer les huiles usées, les filtres à huile usagés, le carton et certains recyclent depuis longtemps le métal, ce qui leur apporte un revenu supplémentaire.

Les campings mettent à la disposition des clients des bacs pour recycler et composter. Plusieurs entreprises sont en processus de changement, comme le Mont-Édouard qui a remplacé les assiettes de styromousse par des assiettes de carton, et vise à éliminer les ustensiles et les bâtonnets à café en plastique, les paquets de sucre/sel/poivre et mettre des bacs de tri dans la salle à manger.

Le Perchoir, entreprise d’hébergement, évite les contenants individuels et privilégie le vrac pour les shampooings, gels douche et tous leurs produits de nettoyage. Ils choisissent aussi des produits sans phosphate.

Pour les Rebelles des Bois, le plus grand progrès est d’offrir maintenant en boutique une sélection de produits zéro déchet : shampoing en barre, serviette sanitaire lavable, coton démaquillant, sac à fruits réutilisable, etc. Elles sensibilisent aussi leurs fournisseurs à réduire leur emballage.’

Au Village Vacances, les bouteilles d’eau à usage unique ont été remplacées par des gourdes et on utilise des tasses pour le café. En recyclant, ils ont réussi à diminuer leurs déchets du tiers.  Et un projet plus qu’intéressant, car en finalisant les réparations de la piscine, ils diminuent de 2000 à 3000 litres leur consommation d’eau potable.

Vous vous posez des questions pour améliorer votre bilan écologique ? Eurêko à Chicoutimi offre du soutien aux entreprises qui veulent être plus vertes.

Seule une partie des entreprises du Bas-Saguenay a été rejointe. Si vous n’êtes pas mentionnés ici et que vous avez fait de grands pas pour être plus vert, s’il vous plaît communiquez avec Marie Francine Bienvenue pour le comité vert de L’Anse [email protected]

Il est important de partager nos bons coups, pour aider les autres à avancer plus sûrement vers une entreprise écoresponsable.