Les parcs nationaux et la santé des Québécois

213
Crédits photos : Paul Dussault

Que l’on soit de vrais mordus de plein air ou simplement des adeptes sporadiques, tous s’entendent sur une chose : être dans la nature procure un « je-ne-sais-quoi », une douce sensation de bien-être, de calme et de paix d’esprit. Au Bas-Saguenay, la nature est omniprésente et les communautés locales sont les premières à en bénéficier. La présence des parcs nationaux dans la région, dont la mission de conservation est de préserver et de rendre accessible les territoires naturels exceptionnels, joue un rôle positif sur la santé physique et le développement économique des populations locales.

Les bénéfices pour la santé physique et mentale de la pratique d’activités de plein air ont été amplement démontrés par de nombreuses études : diminution du stress, sommeil amélioré, meilleure concentration, sentiment de bien-être général.

L’évolution de nos modes de vie, qui se traduit notamment par la nette augmentation du temps passé à l’intérieur, la diminution de l’activité physique, l’intérêt pour les écrans numériques et le changement des modes de transport, ont entraîné une rupture du contact entre les gens et la nature. La pandémie est venue mettre encore plus en lumière l’importance de se retrouver en plein air pour combler le “déficit nature” accumulé durant les périodes de confinement.

Été 2020 : une ruée vers l’air pur qui fait du bien !

L’engouement pour les Parcs nationaux cet été a été propulsé par les effets du confinement, mais aussi par la vente à rabais de la carte annuelle SÉPAQ édition Bonjour Québec en partenariat avec le ministère du Tourisme. Ces cartes sont à l’origine de près de 1 million de jours/visite sur une fréquentation totale de 4,8 millions de jours/visite dans les parcs nationaux du réseau cet été. Il s’agit d’un sommet historique d’achalandage pour la période. Au parc national du Fjord-du-Saguenay, au 30 septembre 2020, déjà 159 000 jours/visite avaient été enregistrés, une augmentation par rapport à l’année précédente.  

Parmi les détenteurs d’une carte annuelle Bonjour Québec :

  • 15 % n’avaient jamais fréquenté un parc national de la Sépaq auparavant. Cela démontre la force de cet outil pour connecter de nouveaux adeptes à la nature.
  • Près de 75 % proviennent des régions métropolitaines de Montréal et de Québec et ils ont visité en grand nombre des parcs nationaux dans des régions touristiques éloignées.
  • Près de 100 % des Québécois qui se sont laissés envoûter par le charme de nos territoires et par l’accueil chaleureux de ceux qui les habitent ont manifesté leur intention de retourner dans un parc national au cours des 12 prochains mois, laissant entrevoir un effet positif qui perdure.

Une contribution exceptionnelle au tourisme, à l’attractivité et à la vitalité économique des régions.

Les territoires naturels de grande envergure comme le parc national du Fjord-du-Saguenay et le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent jouent aussi un rôle dans la santé économique des régions.

Laissons les chiffres parler d’eux-mêmes !

Un sondage réalisé par la Chaire tourisme transat de l’UQAM en 2019 indique que 66 % des répondants ayant visité un établissement du réseau au cours des 2 dernières années n’auraient pas visité la région ou auraient écourté leur visite sans la présence de la Sépaq. Parmi les répondants ayant fréquenté un des parcs du Réseau à l’occasion d’un séjour touristique, 46 % ont passé la nuit dans un hébergement à l’extérieur de la Sépaq.

Outre la contribution des parcs au rayonnement des communautés locales, ceux-ci procurent chez 63 % de la population interrogée, un grand sentiment de fierté et d’appartenance. Ils contribuent à la qualité de vie et à l’offre d’activités locales et permettent, par leur proximité avec les résidents, de développer la conscience environnementale.

Des consignes à respecter pour une expérience respectueuse de la nature et sécuritaire pour la santé en temps de pandémie

La responsabilisation de chacun à l’endroit des consignes de santé publique et des règlements applicables dans les parcs nationaux afin de préserver l’accès aux territoires et le bon déroulement des activités est primordiale. Les parcs nationaux ne sont pas seulement des destinations touristiques uniques. Ils sont aussi des refuges précieux pour une faune et une flore fragile, même en hiver. C’est aussi un lieu pour se vider la tête et se remplir les yeux paisiblement. Le parc est votre voisin, la nature veille sur vous. Veillez aussi sur elle, elle saura vous rendre ses bienfaits.