Protéger son chien du froid et des méfaits de l’hiver

3471

Voilà bien une question à se poser en tant que propriétaire. Bien que nous sachions que le chien est plus résistant au froid que l’être humain, il y a des précautions à prendre à l’approche de l’hiver. Dans nos régions, on constate que les chiens vivent de moins en moins à l’extérieur, ce qui a pour conséquence de les rendre moins résistants au froid. L’hiver à son charme et nous devons adapter notre mode de vie à cette saison.

Avant de sortir votre chien dans la neige, vous pouvez lui appliquer de la vaseline, biobalm ou de beurre de karité au niveau des extrémités des oreilles, de la truffe, des coussinets et du scrotum (pour les mâles). Vous pouvez également dégager les poils entre les pattes pour laisser ses coussinets être en contact avec le sol et éviter les amas de neige sur les poils des pattes, lui couper les griffes pour qu’il ne s’accroche pas dans la neige/la glace ou encore, vous pouvez  mettre en prévention des bottines de protection aux pattes.

Aussi, lors de promenades « nocturnes », utilisez un collier/manteau réfléchissant pour que votre chien soit en sécurité et plus visible pour les conducteurs. Il existe plusieurs sortes de manteaux adaptées pour chaque race.  Par exemple,  les chiens laineux ont besoin d’un manteau imperméable tandis que les chiens à poils ras opteront pour un habit molletonné.

Lorsque votre ami canin tient sa patte en l’air avec un air piteux et qu’il semble figer, il est nécessaire de le mettre au chaud dans la maison pour éviter les engelures sévères.  Si vous ne pouvez pas le mettre à l’abri  parce que vous êtes en promenade, prenez sa patte gelée dans la paume de votre main et réchauffez là.

Pour les engelures légères,  il est recommandé de ne pas frotter la zone affectée et surtout de ne pas tremper l’engelure dans l’eau chaude, optez plutôt pour de l’eau tiède. Et en cas d’engelures sévères, il vaut mieux ne pas intervenir et consulter un vétérinaire.

Imaginez être dehors à -35° sans vêtements ni chaussures. Certains chiens à poils ras supportent mal nos hivers rigoureux. Renseignez-vous sur la race de votre animal de compagnie pour savoir sa résistance au froid.

L’hiver a parfois un redoux. Recommencez doucement les promenades avec votre chien pour éviter les blessures. Prenez garde aux ruisseaux qui sillonnent notre belle région. Une rivière qui dégèle peut être un réel danger pour votre animal de compagnie. Évitez la noyade en restant vigilant.

Après la promenade, il est conseillé de bien sécher le chien et de bien rincer à l’eau tiède entre les coussinets. La neige peut provoquer des microcoupures au niveau des coussinets et les rendre sensibles, notamment au sel de déneigement.

Enfin, les journées glaciales où votre chien reste à l’intérieur, il est sain qu’il fasse de l’exercice comme jouer à la balle ou courir sur un tapis roulant. Prenez garde à l’embonpoint. En espérant que ces quelques conseils permettront à votre chien de passer cette période en sécurité.

Une conférence aura lieu avec  un éducateur canin, Stéphan Labbé (20 ans d’expérience) le 4 juin  prochain à l’École Du Vallon de Petit-Saguenay. Pour information, appelez au Salon Canin chez Fannie.