L’Habitat de l’Anse, un projet soutenu par les anjeannois.

685
Antonin Gagné, Francine Gaudreault, Lucienne Bouchard, Charles-Émile Gagné, Marthe Simard, Lucine Tremblay et André Bouchard, les membres du C.A de l'Habitat.

L’Habitat de L’Anse peut être fier d’être soutenu par la collectivité. Dès les premiers balbutiements du projet, en 1984, une trentaine d’Anjeannois ont participé financièrement, sous forme de prêts, à la mise de fonds nécessaire au démarrage. Par la suite, plusieurs ont même laissé généreusement leur contribution dans les coffres de l’organisme.  

La Caisse populaire de L’Anse-Saint-Jean, avec son directeur Antonin Gagné, a joué un rôle majeur dans la mise en place de l’établissement. Étant donné la population vieillissante, cette habitation répondait à un réel besoin, comme le mentionne Marthe Simard, impliquée dès les premiers mois dans la recherche de financement. Plusieurs bénévoles ont mis l’épaule à la roue, permettant ainsi la création d’un OSBL (Organisme sans but lucratif), financé par la SCHL (Société canadienne d’hypothèques et de logement) en 1985. Soulignons entre autres, la participation de Noëlla St-Pierre, Olivette Gagné, Chantale Côté, Maurice Houde, Émilien Houde et Martial Côté.

La municipalité de L’Anse-Saint-Jean a également contribué en offrant durant une douzaine d’années un congé de taxes municipales. En 2020, l’organisme a finalisé le remboursement de son prêt envers la SCHL. Comme l’indique son président actuel, André Bouchard, le conseil d’administration veille de façon constante à l’entretien et à  la propreté du bâtiment. Un projet de mise à jour des salles de bain est à l’étude actuellement. Grâce à une subvention de la Caisse Desjardins du Bas-Saguenay la salle communautaire a été rénovée et un ascenseur a été installé, facilitant la circulation d’un étage à l’autre, les portes et fenêtres ont également été changées .

Rappelons que l’Habitat de L’Anse compte 16 logements. L’âge de la clientèle a été réduit, pour permettre à des locataires plus jeunes de combler les appartements vacants. Les plus jeunes apportent un dynamisme nouveau mais les personnes âgées avec leurs histoires et leurs anecdotes demeurent une richesse inestimable, souligne Marthe Simard, secrétaire de l’organisme. Le CA est composé de 7 membres, dont 3 représentent les résidents.  Le travail de ces bénévoles est indispensable à la bonne marche et à la continuité de l’organisme.

Le conseil d’administration est fier de dire que l’objectif de départ, soit d’héberger et de garder dans leur communauté les gens du Bas-Saguenay, demeure mission accomplie. Depuis 37 ans la continuité a été assurée grâce à tous les bénévoles et aux diverses formes d’aide financière !