Magalie Thibeault, une élève engagée.

2298

Magalie Thibeault, native de L’Anse-Saint-Jean, a remporté le premier prix dans la catégorie « Élève engagée » lors du dernier Gala Forces Avenir. Parmi les jeunes qui ont été proposés à travers toute la province de Québec, c’est le nom de Magalie qui a résonné sur la scène du Capitol de Québec en octobre dernier. Celle qui étudie depuis sa plus tendre enfance à l’École Fréchette a connu la journée la plus émouvante de sa vie. Rencontre avec une jeune de 16 ans qui a déjà un curriculum vitae bien rempli !

Forces Avenir récompense des jeunes capables de respecter un bel équilibre entre le travail, les études et la vie sociale. À travers tout le Québec, des écoles proposent ainsi un de leurs élèves. Il y a tout d’abord des finales régionales et enfin un grand gala provincial se déroulant au Capitol de Québec.

« Quand tu arrives au Capitol, même si le jury est au courant depuis longtemps, toi tu ne le sais pas que tu es la gagnante. Ça a été la journée la plus stressante de ma vie ! » confie Magalie avec le sourire. Tout le processus de sélection de Forces Avenir a commencé il y a plus d’un an à l’UQAC, lors d’une entrevue filmée face à un jury de 5 personnes. « Après avoir présenté tous mes engagements bénévoles, une femme du jury s’est demandé si j’avais vraiment 15 ans. »

Au Capitol de Québec, chaque finaliste devait faire une entrevue avec le journaliste Stéphane Bureau. Quand ce dernier mentionne à Magalie qu’elle semble être une personne qui sait ce qu’elle veut, elle lui répond tout naturellement : « Chaque jour, je me lève en me disant : ce que je vais faire aujourd’hui va me permettre de devenir la meilleure personne que je peux être. » À cet instant, toute la salle s’est mise à applaudir.

« Tout au long du processus de sélection, on m’a souvent demandé ce que j’aimerais dire aux jeunes! Je regardais la caméra et je me disais : Voyons … maintenant c’est moi qui suit rendue à parler aux jeunes ! » poursuit Magalie.

Après cette soirée de Gala, la jeune fille de secondaire 5 a décidé de faire un petit ménage du côté de ses engagements. « Cette année, c’est ma dernière année à l’école Fréchette, alors je voulais vraiment m’impliquer dans mon école. J’ai rejoint le gouvernement étudiant, pour prendre des décisions et organiser des activités. Aussi, avec 2 ou 3 personnes de ma classe et en collaboration avec le comité vert, on veut rendre notre école plus écologique. Enfin, je coache une équipe de petits garçons au volley, je leur apprends la base de ce sport et je trouve ça vraiment plaisant ! »

C’est avec sa famille que Magalie a vécu ses premières expériences de bénévolat. « J’ai commencé à faire du bénévolat avec mes deux grand-mères. Elles me gardaient et comme elles faisaient beaucoup de bénévolat, elles m’emmenaient avec elle ! Mes parents sont également très impliqués dans la communauté, ce sont des modèles positifs et inspirants qui m’ont toujours encouragée pour tous mes projets. »

Pour conclure Magalie aimerait souligner que l’important c’est surtout de s’impliquer dans ce que l’on aime faire. « Si j’ai écrit dans le Trait d’Union pendant 6 ou 7 ans, c’est parce que j’aimais ça, je cherchais toujours des sujets qui m’intéressaient et du coup, ça m’a beaucoup apporté. J’ai gagné tellement en expérience et en estime de moi avec toutes ces heures de bénévolat. Je ne regrette vraiment pas de ne pas avoir gagné d’argent, car j’ai gagné bien plus en fait ! Toutes ces expériences me permettent de mieux me connaitre ! »