La musique, une discipline au service du développement de l’enfant

1013
Le groupe d'éveil musical se retrouve tous les mardis

« Des enfants de quatre et cinq ans en éveil musical ! Comment est-ce possible …et surtout, à quoi ça sert ! » Pourrait-on se demander…

L’enfant de quatre ou cinq ans possède déjà toutes les aptitudes nécessaires à la pratique de la musique. Il est très réceptif et curieux et c’est aussi pour cela qu’il est important de l’éveiller à la musique dès l’enfance.

L’objectif de l’éveil musical est de faire découvrir la musique à l’enfant par le jeu, en lui permettant de vivre la musique à travers son corps et sa voix grâce à des activités variées.

Laissons de côté toutes les recherches savantes centrées sur l’enfant et son développement, sur l’éveil  musical qui aide à l’épanouissement des facultés cognitives, motrices et sociales. Évitons les grands discours sur l’amplification des connexions entre les deux hémisphères du cerveau, facilitant la réussite de nouveaux apprentissages, etc.

Voici plutôt à quoi ça sert l’éveil musical, tout simplement ! Avec l’apprentissage de chansons traditionnelles d’ici et d’ailleurs, l’enfant s’ouvre à sa propre culture et à celle des autres. De plus, les activités de  mouvement du corps, (chorégraphie, sauts sur une portée géante pour apprendre les notes) favorisent le développement de la motricité globale. Tandis que les danses et les rondes améliorent la connaissance de l’espace et du temps. De son côté, le rythme expérimenté dans tout le corps par des marches, des mouvements avec les  mains et les pieds fait appel à la coordination motrice de l’enfant. Quant aux jeux de doigts, ils développent la motricité fine. Toutes ces activités aideraient également à stimuler le développement de la conscience phonologique (pré-lecture) avant l’entrée à l’école.

Enfin, l’enfant apprend à mieux écouter et à mieux entendre, grâce à la pratique du chant et au travail d’écoute (discrimination auditive). Petit à petit, sa capacité d’écoute augmente.  Il reste  attentif et appliqué plus longtemps, puisqu’il y a ici un appel constant à la mémoire de l’enfant. On le sait, les jeux collectifs et l’écoute des autres contribuent grandement à la socialisation de l’enfant. Grâce à différents jeux (histoires bruitées et l’écoute d’œuvres), l’émotion et l’imaginaire de l’enfant sont également sollicités.

Bref, l’éveil à la musique passe par le plaisir, l’expérimentation, le mouvement corporel, la motivation, l’improvisation et un climat de classe qui encourage et sécurise l’enfant dans ses apprentissages.