Des actions transparentes et concertées. La vision de Jonathan Desbiens, nouveau directeur général à la municipalité de L’Anse-Saint-Jean.

278
Jonathan Desbiens, nouveau directeur général à la municipalité de L’Anse-Saint-Jean, ici dans le bureau de Lucien Martel, maire de la municipalité.

Depuis sa nomination, de nouvelles responsabilités lui ont permis de découvrir les multiples projets de développement déjà en mouvance au sein de la municipalité mais aussi les prochains défis qu’impose cette récente fonction.

Originaire de Métabetchouan – Lac à la Croix, Jonathan Desbiens a toujours apprécié la relation privilégiée que les gens en milieu rural ont avec chaque aspect de leur municipalité, que ce soit l’épicerie du coin, le casse-croute, le parc où tous les enfants du village se retrouvent. Ce type de vécu nous marque lorsque nous sommes enfants et nous nous surprenons, lorsque l’on atteint l’âge adulte, à vouloir la même chose pour nos enfants. À titre d’auditeur depuis 9 ans auprès de la Société de comptables professionnels agréés Mallette, dont 5 ans à titre d’auditeur de la municipalité, il a eu le privilège de découvrir L’Anse-Saint-Jean, municipalité qui lui a rappelé cet éventail de souvenirs de jeunesse.

« J’aimerais partager ma vision stratégique de notre gouvernance qui s’appuie sur trois valeurs fondamentales à mes yeux, soit la transparence, la concertation et l’intégrité. Ces valeurs constituent pour moi la fondation d’une administration municipale compétente et optimale. Dans notre souci de toujours mieux servir nos citoyens, nous voulons une équipe dédiée aux priorités de la population. Au quotidien, cette volonté favorise une efficacité dans nos relations avec le milieu. La concertation de notre personnel nous amène à viser une efficience dans la planification, l’exécution, l’évaluation et l’amélioration continue de nos services offerts. Pour moi, l’efficience d’une organisation passe essentiellement par une structure fonctionnelle simple, des modes d’organisation et de gestion rigoureux et l’intégrité de ses parties prenantes. », définit clairement le nouveau directeur général de la municipalité.

C’est donc dans un souci d’une meilleure efficacité de toutes les structures de développement en lien avec le dynamisme de la collectivité, qu’une réflexion se fait actuellement afin de concerter l’ensemble des composantes administratives, touristiques, communautaires et culturelles dans lesquelles la gestion municipale est actuellement un acteur déterminant. Il va sans dire que cette révision de la gouvernance permettra de procéder à une reddition de compte en harmonie avec la gestion stratégique proposée, soit la transparence, la concertation et l’intégrité. Un modèle reflétant cette nouvelle vision de développement sera donc proposé au cours des prochains mois aux élus municipaux ainsi qu’à l’ensemble de la population.

La motivation de cette réflexion résulte de la nécessité pour la municipalité de se doter d’une structure et de processus clairs et définis afin de faire face à sa croissance rapide. Le dossier de l’assainissement des eaux usées, les projets de la station touristique Mont-Édouard, le camping municipal, la première édition du festival La Grande Ourse, le bureau d’information touristique, le centre communautaire La Petite École, le développement résidentiel alpin faisant en sorte que notre richesse foncière est en constante augmentation, ne sont que quelques éléments qui témoignent de cette croissance rapide et soutenue.

Jonathan Desbiens le souligne à titre de conclusion : « Je crois fondamentalement que c’est ensemble que nous pouvons bâtir de grandes choses et le fort capital social de L’Anse-Saint-Jean devient à cet égard une force indéniable. C’est pour moi un privilège de mettre mes connaissances à profit afin d’accompagner dans son développement ce qui est maintenant devenu mon nouveau chez-moi. »