Les premières visites de nos animaux de compagnie

1116

La première visite chez le vétérinaire doit se faire le plus tôt possible, afin de détecter rapidement chez votre animal des problèmes médicaux. Des visites régulières peuvent faire la différence entre un problème que l’on peut traiter facilement du fait qu’il a été diagnostiqué tôt et une infection beaucoup plus difficile à soigner, parce qu’elle a été détectée à un stade avancé.

L’examen physique vise à déterminer l’état de santé général de l’animal. Lors de la première étape, on pèsera la bête. Une perte ou un gain de poids peut être un signe de maladie. Ensuite vient la prise de la température ainsi que l’écoute des fréquences cardiaques et respiratoires. Le vétérinaire vérifiera aussi sa santé buccale, ses oreilles, ses yeux, sa peau et son pelage. Il palpera son corps à la recherche de nœuds lymphatiques plus gros et plus durs, souvent signes de cancer.

Voici quelques signaux de détresse qui justifient une consultation médicale : le changement de l’état mental de l’animal (changement dans les habitudes), des signes de douleurs musculaires ou articulaires (votre animal refuse de monter les escaliers), la perte d’appétit, de poids ou de poils. Si votre animal vomit ou a la diarrhée plus de 24 heures (présence de sang), et enfin lorsqu’il y a changement dans les habitudes alimentaires, la consommation d’eau ou le sommeil.

En travaillant en duo avec le vétérinaire, votre chien se gardera en santé plus longtemps.

De son côté, la première visite chez le toiletteur peut s’avérer une expérience très stressante pour un chiot, mais aussi pour son maitre. La préparation à la première visite chez le toiletteur est donc très importante. En s’y habituant, l’animal deviendra plus docile et ne craindra plus les instruments de nettoyage. À plus long terme, cela lui permettra de réduire son stress face aux inconnus, en plus d’assurer un bon rendement lors du toilettage professionnel.

La fréquence des soins (dents, brossage, etc.) se fera environ une fois par jour.  Pour garantir un bon apprentissage, il faut appliquer très jeune certaines techniques. En effet, dès l’âge de deux mois, vous pouvez préparer votre chiot à sa première visite en répétant ces quelques manipulations.

Les outils à utiliser (brosse, coupe-griffes, etc.) seront adéquats pour les chiots comme pour les adultes. Il est donc important d’investir et de se procurer des articles durables.

Enfin, une première visite chez le toiletteur sera facilitée par quelques attitudes préventives toutes simples, comme la manipulation des pattes qui familiarise avec la coupe des griffes. On peut également toucher ses oreilles, ce qui rendra le nettoyage et l’épilation plus aisés. Par ailleurs en mettant votre animal debout et en touchant sa queue, son corps et ses pattes, vous simplifierez le brossage, le rasage et la coupe de poils.

Bien sûr, n’oubliez pas de récompenser votre animal après chaque manipulation.