Question de santé… et de dignité!

195

Les professionnels de la santé tels les médecins, les infirmières, les pharmaciennes, les psychologues ou les travailleurs sociaux peuvent impressionner par leurs savoirs.  C’est sans parler des mots compliqués employés pour décrire notre état de santé, un langage semblant issu d’un autre univers… Le système de la santé et des services sociaux est en effet un univers en soi.

Il est toutefois rassurant de savoir que dans cet univers, tout comme dans la société en général, nous avons des droits.  Voici un petit rappel de ces derniers, afin que vous puissiez vous sentir satisfaits ou satisfaites de l’expérience vécue au CLSC ou à l’hôpital et vous assurer que vos droits soient respectés :

Droits des usagers du réseau de la santé et des services sociaux

1) Être informé de l’existence des services et des ressources disponibles dans son milieu.

2) Recevoir des services de santé et des services sociaux adéquats.

3) Choisir le professionnel ou l’établissement duquel il désire recevoir des services de santé.

4) Recevoir les soins que requiert son état.

5) Être informé sur son état de santé et de bien-être.

6) Donner ou refuser son consentement aux soins.

7) Participer à toute décision affectant son état de santé ou de bien-être.

8) Être accompagné et assisté d’une personne de son choix.

9) Être hébergé selon ce que requiert son état de santé.

10) Recevoir des services en langue française ou anglaise.

11) Exercer un recours (déposer des plaintes).

12) Avoir accès à son dossier et droit à la confidentialité de celui-ci.

13) Être traité avec courtoisie, équité et compréhension, dans le respect de sa dignité, de son autonomie, de ses besoins et de sa sécurité dans toute intervention.

Bien que chaque professionnel de la santé ait le devoir de respecter vos droits, il est tout de même possible que parfois vous vous soyez sentis incompris ou traités injustement.

«Souvent, les gens croient avoir logé une plainte en s’adressant à la personne directement ou à la direction. Mais pour qu’elle soit enregistrée et analysée en bonne et due forme, on doit utiliser le canal officiel» explique Josey Lacognata, directeur général du Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En effet, une plainte doit être déposée au Régime d’examen des plaintes du réseau de la santé et des services sociaux pour qu’elle donne suite à une enquête. Pour exprimer ses insatisfactions, faire valoir ses droits ou porter plainte officiellement il existe des ressources. Le Centre d’assistance et d’accompagnement aux Plaintes du Saguenay-Lac-St-Jean et le comité des usagers de la Baie desservent le Bas Saguenay. D’ailleurs, ils viendront à votre rencontre au début de l’année 2017. Une séance d’informations sur les droits en santé et le processus de dépôt de plaintes sera offerte dans chacune des municipalités du Bas-Saguenay. L’occasion idéale pour leur adresser directement vos questions!

Qu’est-ce qu’un Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes ?

C’est un organisme communautaire qui a comme mission de soutenir et d’accompagner dans leurs recours les usagers insatisfaits du système de santé et de services sociaux. Il offre des services confidentiels et gratuits. Il y a un CAAP dans chaque région du Québec.

Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Point de service : 138 rue Price Ouest suite 066, Chicoutimi (Qc) G7J 1G8

Téléphone : 418-662-6774 –  ligne sans frais : 1-877-767-2227

courriel principal : [email protected]   –   site web : www.plaintesante.ca

Qu’est-ce qu’un comité des usagers?

Le mandat du comité des usagers est d’être gardien des droits des usagers. Ces comités veillent donc à ce que les usagers soient traités dans le respect de leur dignité et en reconnaissance de leurs droits et libertés. Ils sont l’un des porte-parole importants des usagers auprès des instances de l’établissement. Il y a un comité des usagers spécifiques à chaque établissement de santé et des services sociaux.

Comité des usagers de la Baie : Présidente Danielle Lemire, 418-544-3381 poste 232. Si vous pouvez nous parler directement, n’hésitez pas à laisser un message sur la boîte vocale.