Prenez garde au chien, pas à sa race !

1167

Ces dernières années, un questionnement persiste au Québec au sujet des chiens dangereux. Ces derniers mois, le débat porte sur les chiens du type pitbull. Plusieurs municipalités désirent les bannir de leur territoire. Résultat : la SPCA déborde de cette race de chien et cela entraîne de nombreuses euthanasies inutiles.

Tous les chercheurs sont d’accord sur ce point : la race n’a aucun lien avec l’agressivité du chien. Il y a deux raisons qui poussent un animal a être agressif. Premièrement, l’inconfort : souvent les jeunes enfants ne décodent pas les signaux de la bête (fixer du regard, se figer, se précipiter, etc.) Deuxièmement, il y a la prédation enfouie dans le subconscient du chien. Une attaque violente et anormale envers les hommes peut être causée par la maladie mentale (anxiété) ou le conditionnement humain.

Mais pourquoi ces chiens ont-ils de tels comportements inadéquats ? Les usines à chiots sont les grands responsables ! Au Québec, nous sommes honteusement numéro un dans ce genre de commerce cruel et inacceptable. Accouplez deux chiens tarés et anxieux, vous obtiendrez des bêtes hors de contrôle et ingérables.

Les bons éleveurs sont responsables de la qualité de leurs chiens. Il existe de nombreux ouvrages sur le sujet et des éducateurs canins spécialisés pour nous aider.

Si sa posture massive peut en impressionner plus d’un, le pitbull est en fait un chien fidèle, loyal et très affectueux ! L’agressivité est un comportement de défense complexe et l’on observe des chiens de toutes les races mordre (avec ou sans lésions, et à différents niveaux), du Golden Retriever au Caniche Miniature.

D’ailleurs, le toilettage est toujours basé sur le respect de chaque animal. Tout le travail est effectué en fonction de sa personnalité, son histoire et ses besoins spécifiques. Ces chers compagnons à 4 pattes ont des sentiments et sont sensibles à la manipulation. Peu importe la race, ils ont chacun leur caractère.

La maison ne devrait pas être accessible en totalité au chien, car si cela est le cas, le chien domine. Une limitation de l’accès à certaines pièces pourra être instaurée. Il ne s’agit pas de fermer des portes, mais bien d’interdire au chien de pénétrer dans ces pièces.

Un chien agressif peut développer une attitude menaçante par peur, envers son maître, au repas ou envers d’autres chiens. Normalement, les premiers signes d’agression commencent jeune. Son agressivité dépend de nombreuses raisons comme par exemple punir son chien avec violence, n’est pas conseillé. Le chien pourrait se retourner contre vous.

Les morsures ont alors lieu lors de situations de contraintes, de contacts non désirés par l’animal (un chien qui refuse de se laisser brosser, de se laisser mettre un collier, voire de se laisser caresser, etc.)

N’oubliez pas que bannir certaines races de chiens n’est qu’un moyen de créer un sentiment de fausse sécurité. Nous avons tous un rôle à jouer dans l’éducation de notre animal de compagnie.