Trois conseils pour se différencier des concurrents

2071

La communication est un élément essentiel qui vous permet, entre autres, d’entrer en relation avec autrui, d’acheminer de l’information, de faire votre promotion ou celle d’un projet. Sur le marché du travail, vous devez développer votre capacité à communiquer efficacement. Voici des conseils utiles pour vous différencier de vos concurrents!

Développez votre charisme.

Faites valoir votre personnalité. Le charisme, c’est l’art de bien dire, la chaleur, la conviction, la facilité, la maîtrise, la persuasion. Plus vous vous connaîtrez, plus vous aurez de la facilité à exprimer qui vous êtes et convaincrez les autres que vous êtes la personne de la situation. Pour vous aider à préparer une présentation percutante et capter l’attention des employeurs : pratiquez votre écoute, gérez vos émotions, votre stress et votre langage corporel.

Adoptez les bonnes manières.

Voici quelques notions à connaître en toute circonstance. 

Perfectionnez vos manières à table. Soyez un hôte attentionné et un invité attentif! La fonction première d’un dîner ou d’un déjeuner d’affaires, ce sont les affaires et non le repas. Il faut donc établir de bonnes relations professionnelles en communiquant votre savoir-vivre à table. Il faut apprendre à manger et à boire avec modération, à lire correctement un menu, à choisir habilement un vin et à connaître l’usage des accessoires de table (l’ordre des fourchettes et l’usage de la serviette).

Apprenez l’art des présentations. Il faut toujours mentionner en premier le nom de la personne dont la séniorité est la plus grande (ex. : Madame la présidente, j’aimerais vous présenter…) et le nom du client en premier (ex. : Monsieur Dubois, j’aimerais vous présenter notre directeur, Monsieur Leduc).

Prenez la situation en main… fermement! Évitez la poignée de main molle. Une bonne poignée de main est ferme, mais pas douloureuse. Évitez la bise sur les joues dans un contexte d’affaires.

Soyez attentif dans les réunions. Lorsque vous participez à une réunion, accordez votre attention complète à l’animateur. Ce n’est pas le moment de faire votre comptabilité, de jouer avec votre agenda ou de communiquer votre ennui ou votre impatience.

C’est bien d’être gentil et d’être discret. Au-delà de la compétence, de l’efficacité et de l’expertise, ce qui restera de vous dans la tête de bien des gens, c’est le fait que vous êtes gentil ou non, que vous êtes sympathique ou antipathique, que vous êtes amical ou non. Prenez le temps de saluer les gens que vous croisez au travail. Respectez les confidences. Le commérage, la médisance et les sessions de « bitchage » ne rehaussent pas votre image. Apprenez quoi dire et quoi ne pas dire, à savoir quand dire et quand ne pas dire.

Influencez avec intégrité : cernez les besoins de l’interlocuteur

et aidez-le à prendre les bonnes décisions. Questionnez, écoutez et ajustez votre communication au style de votre interlocuteur : parlez son langage. Vous devez vous faire comprendre tout en faisant en sorte de vous distinguer des autres en trouvant comment vous pourrez amener une force dans l’entreprise. Pour ce faire, il faut savoir utiliser les arguments qui joueront en votre faveur. Au final, soyez à l’écoute des attentes des autres et non pas en attente de leur écoute.

Carrefour jeunesse-emploi Saguenay – www.cjesag.qc.ca