Vélo de montagne au Mont-Édouard : l’inauguration prévue pour le 23 septembre.

2643
Cette année, une ascension de 300 mètres, suivie d’une descente que l’on dit enduro sera offerte au public.

Le 23 septembre, au Mont-Édouard, ce sera avant tout une fête familiale avec l’inauguration de la piste de vélo de montagne, mais également des terrains de pétanque et de volley ball. Il y aura pour l’occasion des jeux gonflables, 2000 $ de prix de présence, un spectacle de blues rock à 19h00 avec Martin Girard de Mordicus et plus tard en soirée un DJ pro et ses platines. Au cours de la journée, un dîner hamburger de cerf rouge sera offert avec une contribution volontaire qui ira directement à l’aménagement de tout le développement 4 saisons de la station!

La nouveauté de cette journée, c’est sans conteste le dévoilement du premier sentier de vélo de montagne de type enduro au Mont-Édouard. Certains verront dans ce sport une vague ressemblance avec l’esprit du haute-route, puisqu’on y fait l’ascension par ses propres moyens. Cette pratique se distingue dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui offre surtout des sentiers de Cross-Country aux adeptes.

Les travaux commencés en 2016 en sont déjà à l’étape de l’inauguration. Les derniers aménagements sont en train de se faire mais il faut comprendre qu’un sentier comme celui-ci se transforme, évolue avec le temps, le passage des cyclistes, des raquetteurs l’hiver. C’est en l’utilisant qu’on va en découvrir les points forts, les points faibles, si l’irrigation des sols et la compaction se déroulent tel qu’envisagé.

« Il y a toujours de la finition, de l’ajustement, c’est très vivant comme tracé. Il y a également de l’entretien à prévoir dans le futur et ce qui est intéressant, c’est qu’il y a alors du partenariat avec l’école d’envisageable, des perspectives de stages, explique Simon Villeneuve, l’instigateur de cette belle aventure, qui est également professeur à l’école Fréchette. »

Cette année, une ascension de 300 mètres, suivie d’une descente que l’on dit enduro sera offerte au public. Mais pour aller chercher une vraie clientèle, il faut offrir une variété de pistes. Quelqu’un qui est en forme fait le sentier en 45 minutes. Pour Simon Villeneuve, avec cette première piste, on est dans la phase d’implantation. « Ce projet pilote visait à vérifier si on a les ressources humaines pour faire ce type d’aménagement, les connaissances pour bien travailler. »

Jusqu’à présent, les Sentiers des Vingt-et-Un ont fait la démonstration qu’ils ont le bagage et les ressources pour continuer leur développement. Le 23 septembre prochain, dès 9 h 00, le public sera donc invité à venir pratiquer ces nouvelles opportunités de plein air. Et pas la peine d’être un athlète de haut calibre puisque des traverses sont installées pour permettre à tous les niveaux d’emprunter le parcours.

Le but sera avant tout de faire découvrir le sentier, qui peut se faire à vélo, mais également à la marche. « Lors de notre journée d’ouverture, il y aura 3 départs guidés pour que tout le monde puisse vivre l’expérience enduro. Avec la demi boucle, celui qui ne se sent pas complètement en forme pourra tout de même l’essayer. Enfin, il y aura des vélos démonstrateurs sur place qui seront prêtés. En accompagnant ainsi le public, l’idée c’est de leur donner des trucs, leur permettre de vivre une belle expérience et d’avoir ainsi le goût de recommencer ! » conclut Simon Villeneuve.