Les Ateliers Bois de Fer inaugurent leurs nouveaux ateliers

3801
Martin Desbiens, David et Didier Gaudreault dans leur nouvelle salle de montre, située au cœur du village de Petit-Saguenay.

Les cousins Didier et David Gaudreault ont démarré leur entreprise de fabrication qui allie le bois et le fer forgé il y a à peine 3 ans et déjà celle-ci est en pleine expansion. C’est pourquoi ils s’installent au cœur du village, dans l’ancienne épicerie de la Coop de consommation.

Au tout début de leur aventure, Didier et David Gaudreault ont dû composer avec la faible superficie de leurs ateliers. Avec l’achat d’équipements de gamme commerciale, l’embauche d’un employé et le développement de leurs marchés, les besoins se sont toutefois fait sentir assez rapidement. Leurs installations ne convenaient tout simplement plus.

Comme l’indique Didier Gaudreault : « On manquait d’espace, on n’avait pas de salle de montre. Le fait d’être dans le rang Saint-Louis, ça nous limitait. On perdait une partie de la clientèle à cause de ça. Quand t’accueille un client dans une boutique avec une salle de montre, c’est plus crédible. Le lien de confiance est direct. Avant ça faisait un peu broche à foin. »

Une salle de montre de 1 000 pieds carrés a été aménagée en devanture, où tous les modèles de table et les nombreux produits dérivés seront exposés.

C’est pourquoi ils ont acquis le bâtiment laissé vacant depuis le déménagement de la Coop de consommation sur le site de l’ancien poste d’essence. Le bâtiment, en plus d’avoir un positionnement stratégique, leur permet de quadrupler leur espace de travail et de développer une meilleure synergie entre les deux artisans. « Avant on travaillait dans nos maisons. Il y avait des avantages d’être à domicile, mais le client arrivait toujours chez nous, ce qui le mettait mal à l’aise. Ça amenait aussi des problèmes de communication. C’était toujours compliqué de prendre des mesures. C’était vraiment inefficace en fait, souligne David Gaudreault. »

Le bâtiment a été retapé au complet, de la fondation à la toiture.

Le bâtiment a donc été retapé au complet, de la fondation à la toiture : isolation, électricité, plomberie, ouvertures, ventilation, revêtements et finition. Évidemment, les artisans ont privilégié l’utilisation du bois dans tous les travaux. Comme l’explique Didier Gadureault : « C’est notre marque de commerce, on ne pouvait pas faire autrement ! Le revêtement extérieur, les plafonds, les poutres, les portes, tout est en bois. »

Les nouvelles installations sont beaucoup plus fonctionnelles. Une chambre de peinture a ainsi pu être aménagée. L’entrepôt de la Coop a été conservé et le quai de déchargement favorisera grandement les livraisons de matériaux et de produits finis. Tous les aménagements intérieurs ont aussi été pensés pour favoriser l’efficacité et permettre des développements futurs. De plus, une salle de montre de 1 000 pieds carrés a été aménagée en devanture, où tous les modèles de table et les nombreux produits dérivés seront exposés. Des fenêtres donnant sur les ateliers permettront également à la clientèle d’observer les artisans en pleine action.

Une entreprise en pleine expansion

Avec ses nouvelles installations, l’entreprise peut maintenant répondre à la demande, qui ne ralentit pas. Avec une clientèle qui est pour le moment surtout résidentielle et à 90% dans la région, le potentiel demeure énorme. Les deux artisans pensent d’ailleurs déjà à embaucher : « Avec la machinerie qu’on a achetée au début, on n’a pas besoin de changer grand chose pour augmenter la production, explique David Gaudreault. Il y a aussi de la place pour installer d’autres équipements et doubler la capacité de production. On a comme objectif de continuer à faire des embauches au cours des prochaines années. »

Les artisans souhaitent sortir de la région et visent des marchés comme celui de Québec. Ils souhaitent également rejoindre davantage la clientèle commerciale. L’entreprise proposera aussi désormais une ligne de produits standards, ce qui leur permettra de tenir des inventaires. L’option de fabrication sur mesure demeurera toutefois toujours disponible. « On prépare un site internet transactionnel pour les prochains mois, explique David Gaudreault. Avec le site, les clients vont pouvoir construire leurs tables sur mesure. »

L’ouverture officielle se fera le samedi 17 décembre, de 9h à 17h. Toute la population du Bas-Saguenay est évidemment invitée à venir visiter les nouvelles installations qui sont situées au 37 rue Dumas (route 170). Didier Gaudreault espère que les gens répondront à l’appel et même plus : « on aimerait ça servir d’exemple, que d’autres gens de Petit-Saguenay s’inspirent de ce qu’on fait pour s’installer des boutiques et des commerces dans le cœur du village. »