Kathleen Gouin, une denturologiste à la campagne

244
Kathleen Gouin, avec son assistante Jessica Lavoie, dans sa salle de consultation à l’Anse-Saint-Jean.

Depuis mai 2009, la denturologiste Kathleen Gouin propose une journée par semaine ses services à la population du Bas-Saguenay. Toujours à la fine pointe de la technologie, elle vient de suivre durant l’été 2017 une nouvelle formation afin de rendre le port d’une prothèse encore plus confortable et sécuritaire. « Avec cette nouvelle technologie, c’est maintenant la prothèse qui s’adapte à la bouche du client et non l’inverse. Elle est réalisée à partir de données plus précises, permettant d’obtenir une prothèse en harmonie avec toute la bouche de la personne. »

« De plus, un beau partenariat professionnel existe avec l’équipe de la dentiste Marie Lévesque, ce qui permet à la clientèle d’être vraiment choyée, explique avec enthousiasme la denturologiste. » L’offre de service est vraiment complète et les personnes du Bas-Saguenay n’ont rien à envier aux clients qui vont consulter en ville. « Ici, c’est même plus moderne que dans certaines cliniques en ville, précise Kathleen Gouin. »

Toute la fabrication des prothèses et partiels, c’est elle qui la fait dans son laboratoire de Jonquière. Ainsi, la population du Bas-Saguenay profite de nouvelles technologies, comme ce nouveau procédé de cuisson sous pression qui permet de chercher une bonne stabilité et évite l’ingestion par le patient de produits chimiques.

Pour les personnes âgées ou les enfants, ce service de proximité améliore leur qualité de vie. « C’est un service pour tous les âges en fait. Un gars qui va prendre un coup de bâton de hockey sur les palettes, ça va lui prendre un partiel. La consultation est gratuite, on jase, on voit ce que l’on peut faire ensemble. Je suis là pour aider les gens, c’est un travail d’équipe, conclut Kathleen Gouin. »