L’ONU sonne l’alerte climatique, agissons.

108

La planète a connu 5 extinctions de masse au fil des dernières 500 000 millions d’années dont les causes étaient naturelles : volcans, météorites, etc. à chaque fois la vie a presque complètement disparu sur terre. 450 experts de 50 pays ont étudié la situation actuelle durant 3 ans et ils ont conclu que la 6e extinction de masse a commencé et qu’elle dépend complètement des activités humaines cette fois-ci. 60% des insectes disparus, 30% des oiseaux… et les papillons, les abeilles…quelle planète laisserons-nous à nos enfants ? Quelle sera leur qualité de vie ?

Le Canada se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète. Le Saguenay Lac-Saint-Jean concentre à lui seul 17% des émissions industrielles du Québec, alors que le poids de sa population n’est que de 3,5%. En 2003 nous étions la région du Canada ayant le plus haut taux de cancer et c’était encore le cas en 2014.

Donc nous faisons partie du problème, nous avons donc le pouvoir de faire partie de la solution.

Le transport produit une bonne partie des GES et nous sommes les champions au Canada pour choisir des véhicules qui consomment et polluent énormément.  Donc, lors d’un changement de véhicule, on choisit hybride et électrique; il existe maintenant d’excellentes subventions. Calculez, cela revient vraiment moins cher.  Un conseiller municipal me disait : « On pourrait avoir un pick up partagé à l’intérieur de la même famille. » Quelle bonne idée ! Consultez la page Facebook de covoiturage pour le Bas-Saguenay et participez.  

Nous devons changer profondément nos mentalités, vivre plus simplement, cesser de surconsommer, lire les trucs zéro déchets, boycotter tout plastique à usage unique, utiliser une gourde. Que chacun se mette comme objectif de diminuer ses déchets. Composter, c’est si plaisant. Si ce n’est pas encore fait, allez voir la vidéo réalisée à L’Anse-Saint-Jean : Composter c’est facile, elle est sur You Tube.

Exiger de nos gouvernements de ne soutenir que les industries non-polluantes, et d’opérer un suivi rigoureux pour les industries existantes afin qu’elles respectent nos lois et paient leur compensation carbone. Nos élus locaux pourraient nous offrir du transport collectif gratuit, obliger la consigne pour les bouteilles de vin, interdire la circulation automobile dans les centres villes, interdire partout les sacs de plastique, ceux-ci vont d’ailleurs l’être à L’Anse dès septembre 2019.

Nous voulons une nature vivante pour les générations à venir, de l’air pur, de l’eau propre, des aliments sains et un climat sans colères destructrices.

Les animaux en voie de disparition

Par Ariane Côté, secondaire 3 et Annabel Tremblay, secondaire 2

Suite à la pollution qui évolue très rapidement sur notre planète et à la chasse excessive de certaines espèces, plusieurs animaux sont menacés ou susceptibles de disparaître au Saguenay. Il y a plusieurs autres raisons à l’extinction des espèces. Comme par exemple, la déforestation qui détruit les habitats de plusieurs animaux, comme le carcajou. Il y a aussi les oiseaux qui sont menacés, comme l’aigle royal qui, depuis les années 60, absorbe des pesticides qui affectent ses œufs, ce qui diminue le taux de natalité. Heureusement, plusieurs lois sur la protection des animaux ont été mises en place pour les protéger, mais nous devons également fournir des efforts de notre côté afin de préserver ces magnifiques créatures de la nature.

La forêt, une ressource à préserver !

Par Britany Pelletier et Rosalie Gaudreault, secondaire 2

De nos jours, les forêts sont utilisées pour chauffer les maisons, produire du papier, faire du bois de construction, etc. Mais, de plus en plus, les forêts disparaissent et cela à cause d’une chose : les coupes à blanc. 

Les coupes à blanc consistent à récolter rapidement le bois d’un territoire en abattant tous les arbres, cela permet donc aux compagnies forestières de sauver du temps. Par contre, ce type de coupe a des impacts négatifs sur l’environnement, car il endommage les sols et détruit les habitats de nombreuses espèces animales et végétales.

De plus, la coupe à blanc retarde le renouvellement naturel de la forêt et peut même l’empêcher. Même lorsque le reboisement est prévu, cette coupe peut mener à la déforestation. Par contre, il existe une solution pour éviter cela, les coupes sélectives. Ce type de coupe permet de limiter les dommages aux sols et d’assurer le renouvellement de la forêt. Pour garder la forêt et ses environs, nous devons trouver des solutions, comme réduire notre consommation de bois, par exemple.