Nouveaux propriétaires à Fjord en kayak.

1716

Myriam Savard et Malwenn Callens sont les nouveaux propriétaires de Fjord en Kayak, une entreprise existant depuis 22 ans et dont la renommée dépasse largement les frontières du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Leur partenaire financier Guy Savard s’occupe, quant à lui, du développement de certains projets sur le long terme.

C’est en tombant par hasard sur un pamphlet de l’entreprise dans une boutique de plein air à Montréal et avec l’envie tenace d’élever leurs enfants dans un milieu de nature et d’espace, que le jeune couple décide, il y a maintenant bientôt 6 ans, de venir s’installer au Bas-Saguenay.

« J’étais guide de kayak depuis quelques années et connaissais bien la réputation de Fjord en kayak. Je voulais arrêter de travailler à l’international pour être proche de mes enfants, précise Malwenn, nouveau directeur des opérations de l’entreprise. »

De son côté, Myriam a une formation en comptabilité et gestion des affaires. Les astres s’alignent lorsque Louis Dubord et Sylvie Major, fondateurs et propriétaires de l’entreprise depuis 1996, émettent le désir de passer le relais.

Ce projet mûrit depuis deux ans dans la tête des différents protagonistes de l’aventure. Se lancer en affaire, quand on a une jeune famille, demande de prendre le temps d’envisager comment concilier travail et qualité de vie. Le transfert d’entreprise

« Fjord en kayak fonctionne très bien depuis 22 ans, on veut rester dans la même optique d’entreprise familiale proposant de longues expéditions, souligne Malwenn en indiquant que des améliorations sont toujours possibles, de la modernisation aussi. » Les changements vont être mineurs et très graduels, tout comme le transfert de l’entreprise qui se poursuit, cette année encore, avec la collaboration des anciens propriétaires.

Myriam aimerait faire de Fjord en kayak une destination touristique autochtone, en complétant le contenu de l’interprétation et avec l’embauche de guides innus et par le biais de divers projets de développement qui vont s’ajouter au fil des années. « On veut également intégrer un côté formation professionnelle à l’entreprise. Créer de l’emploi, former des jeunes, cette implication dans la communauté est un côté que j’aime beaucoup, précise la nouvelle propriétaire. »

Prendre l’entreprise et l’amener ailleurs semble être la vision qui anime Myriam : « Développer le côté international, avec les longues expéditions de 5 jours sur le fjord. En participant au salon du plein air à Montréal ce printemps, on s’est rendu compte qu’il fallait avant tout vendre une destination à des gens venant planifier leurs vacances. » De son côté Malwenn se dit que l’expertise de Fjord en kayak peut très bien, l’hiver, s’exporter ailleurs. La terre est vaste … et les projets ne manquent pas !

Une quinzaine de personnes travaillent à Fjord en kayak et pour chaque secteur, (cuisine, accueil, expédition) des anciens seront là pour transmettre leurs savoirs aux nouveaux. Tout se met en place pour que la transition s’opère en douceur.