Permaculture à Saint-Félix-d’Otis, un projet innovant

1094
Depuis plusieurs années, l'équipe du GREB fait des recherches sur l'agriculture et ses différentes techniques de culture au cœur même de l'écohameau de La Baie.

La permaculture associe l’art de cultiver la terre pour la rendre fertile tout en aménageant le territoire et en tenant compte de la bio-diversité des écosystèmes. L’application réelle de ce concept est présentement en développement avec la création d’un écohameau de permaculture par le Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB) et ce, sur le territoire de Saint-Félix-d’Otis.

« L’intérêt pour la permaculture est bien présent au Québec. Plusieurs groupes travaillent sur des projets, mais nous sommes les premiers à avoir véritablement lancé le développement d’un écohameau axé sur la permaculture et appuyé par une réglementation municipale. C’est une première au Québec et nous en sommes très fiers » explique Patrick Déry, président du GREB et promoteur du projet.

Pour mettre de l’avant l’écohameau de permaculture, plusieurs étapes ont été réalisées. De la conception des plans à l’acquisition des terrains situés sur le chemin du Lac Goth, le développement du projet a nécessité une concertation de différents acteurs. « La réglementation d’urbanisme au niveau du zonage en permaculture est relativement nouvelle puisque, quoi qu’il soit bien documenté et respectueux de l’environnement, ce type de projet en est à sa première au Québec. L’acceptabilité sociale du projet est importante et, depuis le début, nous sommes ouverts aux commentaires et suggestions de la municipalité et des citoyens » confirme M. Déry.

Depuis l’automne, des travaux d’aménagement du territoire ont débuté. Le processus est encadré  par un Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) qui supervise l’ensemble des étapes du projet.

Pour Patrick Déry, l’écohameau de permaculture de Saint-Félix-d’Otis promet d’être une belle plate-forme d’apprentissage et un milieu de vie agréable pour les gens qui vont y demeurer comme pour ceux et celles qui les côtoieront au quotidien. « Nous poursuivons nos efforts en promotion afin d’informer correctement les gens sur ce concept respectueux de la biodiversité des écosystèmes » mentionne le président du GREB.

En terminant, rappelons que le GREB existe depuis 1990 et a comme mission principale de « favoriser l’essor d’un mode de vie écologiquement, socialement et économiquement viable ». L’écohameau de La Baie, situé dans le chemin des Battures, regroupe plusieurs familles habitant des maisons écologiques.