Un comité sur l’innovation pédagogique au Bas-Saguenay

423
Caleb Gaudreault, 3e année

Une recherche participative est actuellement en cours afin de mettre en place une structure partenariale au bénéfice de la réussite éducative des jeunes du Bas-Saguenay.  Un processus de réflexion collective est mené depuis le printemps 2018 et réunit des acteurs de plusieurs tables de concertation existantes. Des consultations ont été menées par le biais de questionnaires et de groupes de discussion au cours des derniers mois afin de cerner de manière précise les enjeux relatifs à la réussite éducative au Bas-Saguenay.

Les résultats issus de cette recherche participative ont permis de révéler des enjeux prioritaires qui deviendront les axes de travail de cette structure partenariale qui est en plein démarrage. L’innovation pédagogique est ressortie de cette recherche comme étant un élément incontournable pour favoriser la réussite éducative au Bas-Saguenay. D’une part, plusieurs participants ont insisté sur le fait que les écoles innovantes peuvent être attractives pour les nouvelles familles. D’autre part, il semble qu’il y ait un besoin d’avoir accès à une variété de projets stimulants et attrayants pour les jeunes.

Il apparait essentiel que la réflexion autour de l’innovation pédagogique se construise de manière concertée entre les écoles et en collaboration avec les familles et les communautés. Comme nous sommes tous interreliés, il devient nécessaire de réfléchir et de bâtir ensemble. Pour ce faire, un comité de travail constitué de représentants de chacune des écoles sera formé. Un représentant des familles et un représentant des municipalités s’ajouteront également à ce comité. Ce comité de travail aura pour mission de développer une vision avant-gardiste pour les écoles du secteur du Bas-Saguenay. Comme cette vision se développera en complémentarité, cela permettra d’assurer un large éventail de possibilités pour nos jeunes.

Pour alimenter et inspirer le comité, les idées des élèves ont été recueillies par le biais d’un concours d’écriture et de dessin sur « Mon école de rêve ». Les parents sont également invités à participer à une consultation le 5 mars prochain (voir texte p. ?). Dans les écoles, la réflexion est déjà amorcée et se poursuivra au cours des prochains mois. C’est un projet d’envergure qui nécessitera une bonne dose de créativité, de l’ouverture et de l’engagement de la part de tous les acteurs concernés.  En espérant que nous puissions en arriver à relever ce défi qui permettra de faire rayonner nos écoles et nos milieux !