Du théâtre pour stimuler les échanges

333
André Haché (Rivière-Éternité), Gabrielle Desrosiers, Valérie Fortin (Saint-Félix-d'Otis), Marie-Chantale Morin (Petit-Saguenay), Christian L'Italien. En bas : Audrey Girard (St-Félix-d'Otis) et Marie-Claude Lavoie (L'Anse-Saint-Jean)

Avec le soutien de l’organisme Engrenage Noir et du programme Rouage, le Réseau Fières Familles du Bas-Saguenay prolonge en 2020 son projet d’Art-Action Communautaire qui avait débuté en septembre 2018. En travaillant avec les comités famille toute l’année dernière, le programme Rouage avait pour but de générer une action de revendication communautaire en faisant de l’art. 

Pour l’occasion, Gabrielle Desrosiers, intervenante de milieu et Christian L’Italien, comédien improvisateur, avaient encadré les participants dans leur projet alors que ces derniers offraient aux élus de gros pots de fleurs bricolées, rappelant aux municipalités l’importance de soutenir l’action bénévole des comités famille et réclamant une structure régionale afin de supporter les familles, les écoles et la communauté.

Cette année, le sujet abordé sera : les conséquences des guerres de clocher dans un contexte régional comme le nôtre. Le tout sera présenté sous forme d’une pièce de théâtre qui devrait être présentée au mois de juin et qui dépeindra les difficultés de s’unir quand chaque endroit a sa propre réalité et ses propres besoins. À ce sujet, Gabrielle Desrosiers précise : « on désire créer une histoire qui fait rire tout en faisant réfléchir, le but n’étant pas de pointer du doigt, mais plutôt de générer des réflexions et des discussions entre les spectateurs et de mettre en lumière les conséquences de l’esprit de clocher ».
Les dates et lieux des représentations n’ont pas encore été dévoilés au moment d’écrire ces lignes.